Ligue 1: Montpellier défie le PSG

Ligue 1: Montpellier défie le PSG

Publié le , modifié le

Montpellier n’a plus gagné au Parc des Princes en Ligue 1 depuis la saison 2009-10, encaissant même un carton (4-0) le 17 mai dernier (4-0). Les hommes de Rolland Courbis ont donc un beau challenge à relever contre un Paris-Saint-Germain où la crise couve malgré la qualification en Coupe de la Ligue, mercredi à Ajaccio.

Tous les joueurs du championnat le disent : jouer au Parc des Princes donne envie de se surpasser. Mais l’attrait de la capitale et de son stade mythique peut décupler les forces de ses hôtes comme les anesthésier. Ce fût plutôt le cas ces dernières années où peu d’équipes sont parvenues à s’imposer dans l’antre du PSG (2 équipes, Saint-Etienne et Rennes –à deux reprises- ont réussi à y gagner depuis trois saisons).

Montpellier y est parvenu mais c’était en Coupe de France, pas plus tard que la saison dernière (2-1 en 16e de finale). Ce jour-là, le plan tactique échafaudé par Rolland Courbis avait parfaitement annihilé les velléités offensives parisiennes, le réalisme languedocien faisant le reste. Paris se méfiera donc d’un rival sudiste qui lui a soufflé le titre en 2012 lorsque René Girard dirigeait cette formation séduisante composée de Belhanda, Giroud, Yanga-Mbiwa ou encore Bedimo.

Verratti de retour, Pastore absent

D’autant que Pastore manquera. Pour ce dernier match en 2014, qui a pour enjeu le titre honorifique de champion d'automne, Ezequiel Lavezzi, victime d'une torsion à un  genou contractée à Ajaccio, sera présent, au contraire de Javier Pastore, toujours blessé à un mollet. En revanche, le champion de France récupèrera Marco Verratti. L'Italien a purgé son match suspension et devrait retrouver sa place au milieu de terrain. Pour le reste, Laurent Blanc a à sa disposition l'ensemble de son effectif, notamment ceux qu'il a laissés au repos pendant le 8e de finale de Coupe de la Ligue, Ibrahimovic, Silva, Motta, Maxwell, Van der  Wiel et Sirigu.

A Montpellier, le jeune gardien Jonathan Ligali a été préféré à Laurent Pionnier pour remplacer Geoffrey Jourdren, qui soigne une fracture à un doigt contractée devant Toulouse le 23 novembre. Ligali sera titulaire pour la seconde fois après avoir joué à Rennes il y a quinze jours. Le milieu de terrain Jonas Martin, touché aux adducteurs lors du dernier match face à Lens (3-3), est opérationnel après avoir passé des examens médicaux rassurants. S'il ne pouvait débuter il serait remplacé par Kevin Bérigaud.

Le défenseur argentin Dylan Gissi revient dans le groupe à la différence de l'ex-Parisien Siaka Tiéné. Mis à part Jourdren, indisponible jusqu'à la trêve, et l'attaquant péruvien Jean Deza, suspendu, Courbis dispose de l'intégralité de son effectif. De quoi donner du fil à retordre à un PSG moyen en ce moment (victoire heureuse contre Nantes, défaites à Barcelone et Guingamp avant le succès sans gloire contre Ajaccio). Mais le Père Noël ne passera que pour l’une des deux équipes…

Grégory Jouin @GregoryJouin