Carlos Vinicius
Carlos Vinicius offre la victoire à Monaco | DENIS CHARLET / AFP

Ligue 1 : Monaco surprend Lille

Publié le , modifié le

En pleine bourre depuis trois mois, le LOSC a été vaincu à domicile par Monaco, ce vendredi (1-0). Lillois et Monégasques ont longtemps été dos-à-dos avant que Carlos Vinicius ne parvienne à inscrire le but victorieux en fin de match. Ce revers est le premier depuis le 22 décembre dernier en championnat pour les Lillois. Le dauphin du PSG laisse l'opportunité à Lyon de grappiller des points dans la course à la Ligue des Champions. Monaco passe seizième au classement.

Un de chute en 2019 pour Lille. Restés sur une série de neuf matches sans défaite en Ligue 1, les Dogues ont été mis à terre par Monaco. Un revers qui relance la course au podium. Lyon et Marseille peuvent en profiter pour réduire l'écart les séparant au LOSC.

Le fait du match : la défense lilloise s'est arrêtée 

Le public du stade Pierre-Mauroy a longtemps cru assister à un 0-0. Mais en toute fin de rencontre (90e), Monaco a bénéficié d'un moment de flottement dans l'arrière garde lilloise. Jean-Eudes Ahoulou effectue une reprise manquée à 20 mètres. Le ballon traîne dans la surface et arrive dans les pieds de Carlos Vinicius. Les défenseurs nordistes semblent alors se stopper, croyant certainement à un hors-jeu. Mais José Fonte couvre le Brésilien. Le joueur prêté par Naples efface ensuite subtilement le capitaine du LOSC avant de tromper Mike Maignan. Pour son premier match titulaire avec l'ASM (Radamel Falcao était suspendu), Vinicius inscrit son premier but, lui qui avait vu sa réalisation annulée la semaine passée face à Bordeaux... pour un hors-jeu. 

Le match : 

Les deux formations ont obtenu de nombreuses occasions franches. Pour les Dogues, la fameuse BIP, composée de Jonathan Bamba, Jonathan Ikoné et Nicolas Pépé, a été très en vue, usant de sa vitesse. Bamba a allumé la première mèche en trouvant la barre (11e). Puis Pépé a vu Danijel Subasic sortir sa frappe croisée dans la surface (45e). Mais la meilleure occasion nordiste dans cette première période est à mettre au crédit de Thiago Mendes. Suite à un bon travail de Pépé sur le flanc gauche, le Brésilien est trouvé dans la surface mais manque le plus simple en ne cadrant pas (24e). Côté ASM, Rony Lopes s'est procuré les meilleurs situations des 45 premières minutes. Virevoltant balle au pied, l'ancien du LOSC a buté à chaque fois sur Mike Maignan (7e, 13e).

En seconde période, l'intensité dans le jeu n'a pas baissé et ce sont les Monégasques qui se sont créés les meilleures opportunités. Gelson Martins, recrue phare du mercato hivernal, s'est montré à nouveau remuant, mettant à mal une défense lilloise quelque peu en difficulté mais pouvant compter sur son gardien en état de grâce. Offensivement, les Dogues se sont révélés moins flamboyants et plus imprécis. Les occasions ils ont eu, mais la réussite et le réalisme ont fui les rangs nordistes. Dans les dernières minutes, Monaco a pris l'avantage par Vinicius (voir par ailleurs).

Le chiffre : 7

Depuis sa nomination, Leonardo Jardim fait un bien fou au club du Rocher. Le Portugais n'a pas connu la défaite depuis son retour sur le banc fin décembre. Sept matches et toujours des points pris : quatre victoires et trois nuls. Outre ce succès sur Lille deuxième, l'ASM s'est imposé face à Lyon, autre équipe du top 3. "Une victoire comme aujourd'hui, contre le deuxième meilleure équipe du championnat c'est très important. Je félicite les joueurs qui ont réussi à marquer des points sur sept matches de suite", a commenté le technicien monégasque. Le maintien semble quasi assuré.