Kasper Dolberg
Kasper Dolberg a inscrit son premier but sous les couleurs de l'OGC Nice. | YANN COATSALIOU / AFP

Ligue 1 : Monaco stagne, Nice flambe

Publié le , modifié le

La bonne opération de cette soirée s'est passée du côté de l'Allianz Riviera, où les Niçois ont renversé Dijon (2-1) pour prendre provisoirement la deuxième place de Ligue 1. Au contraire, les matches s'enchaînent et se ressemblent pour l'AS Monaco, tenu en échec à Reims (0-0) et qui stagne à la 19e place. Amiens et Nîmes se sont respectivement imposés contre Metz et Toulouse tandis que Bordeaux et Brest se sont rendus coups pour coups (2-2).

Le match : Nice - Dijon

31 tirs, 3 buts et deux équipes venues pour jouer. Ce Nice - Dijon, opposant la lanterne rouge à un prétendant au podium, a été la rencontre la plus plaisante de ce multiplex de Ligue 1. Venu ponctuer une savoureuse attaque-défense, c'est Julio Tavares qui a été le premier à s'illustrer en ouvrant le score d'une belle enroulée faisant suite à une erreur de la défense du Gym (22e) et mettant fin à 440 minutes de disette dijonnaise en Ligue 1. Boostée, la lanterne rouge s'est alors vu pousser des ailes et était toute proche d'inscrire le but du break sur une tête décroisée de Didier Ndong (27e), finalement captée par Walter Benitez. C'est sur l'action suivante que Kasper Dolberg s'est décidé à inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs (29e).

A la conclusion d’une merveille d’action collective, l’attaquant danois piquait parfaitement son ballon par-dessus Gomis pour relancer Nice dans un match parti sur des chapeaux de roue. Malgré de nombreuses tentatives dijonnaises pour arracher leur première victoire de la saison, ce sont bien les Niçois qui ont eu le dernier mort, d'une magnifique frappe de leur pépite Youcef Attal, propulsant le ballon dans la lucarne adverse (47e) en même temps que Nice à la deuxième place du classement de Ligue 1 ! 

Le joueur : Yohann Court

Deux passes décisives et un match plus qu’abouti. Le latéral droit brestois a été le grand homme de ce multiplex de la 6e journée de Ligue 1, se muant en métronome de son équipe pour délivrer deux offrandes. La première, un centre millimétré, a permis à Samuel Grandsir d'égaliser d'un plat du pied (20e) pour répondre à l'ouverture du score de Jimmy Briand en début de rencontre (6e). La seconde a offert un but tout fait à Mathias Autret. En contre-attaque, Yohann Court aspirait trois défenseurs et Benoît Costil avant de servir son capitaine qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans les filets, au meilleur des moments (45e+1). Mais sa prestation n'aura pas suffi à entériner la victoire brestoise. La faute à Pablo, faisant parler sa détente pour placer une belle tête et offrir le point du nul aux deux clubs à l’issue d’un match plaisant et équilibré (2-2).  

La stat' : 200

Pour sa 200e apparition en Ligue 1, le moins que l’on puisse dire est que Benjamin Lecomte n’est pas passé au travers de son match. Incapables de marquer le moindre but sans Islam Slimani et Wissam Ben Yedder, laissés au repos et auteurs de 6 des 7 réalisations de l’ASM depuis le début de la saison, les Monégasques peuvent remercier leur gardien. Très solide sur sa ligne de but, Benjamin Lecomte a été décisif à plusieurs reprises pour éviter une nouvelle déconvenue à son club. Que ce soit sur la tête de Romao en tout début de match (4e), sur les tir de Doumbia (10e) et Oudin (69e) aux vingt mètres ou encore sur une frappe à bout portant de Dia (21e), les Rémois se sont cassés les dents devant l’ex-portier de Montpellier. Pendant ce temps-là, le club de Leonardo Jardim stagne encore et toujours dans les bas-fonds du championnat de France, avec seulement trois petits points glanés en six rencontres… trois jours avant de disputer le derby azuréen face à l'OGC Nice qui s'annonce bouillant.

La déclaration : "On prend des buts risibles"

Vincent Hognon, entraîneur de Metz :  "On était crispé, un peu trop, en première période. Le problème, c'est qu'on prend des buts risibles depuis le début de saison et cela vient gâcher tout ce qu'on fait de bien. On a tout ce qu'il faut pour revenir mais tant qu'on prend des buts risibles, on ne pourra rien faire. Je suis frustré. (...) Chacun leur tour, il y a quelqu'un qui fait son erreur. On doit corriger ces lacunes en urgence".

Résultats : 

Reims 0-0 Monaco
Metz 1-2 Amiens
Bordeaux 2-2 Brest
Nice 2-1 Dijon
Nîmes 1-0 Toulouse