Le Monégasque Andrea Raggi expulsé contre Rennes
Le Monégasque Andrea Raggi étonné d'être expulsé contre Rennes après un geste sur Grenier | AFP - VALERY HACHE

Ligue 1 : Monaco s'enfonce dans la crise en perdant contre Rennes

Publié le , modifié le

Monaco a poursuivi son début de saison catastrophique en s'inclinant à domicile contre Rennes (2-1), lors de la 9e journée de Ligue 1. Pour ne rien arranger, l'ASM a dû jouer toute la 2e période à 10, suite à l'expulsion de son défenseur italien Raggi en fin de 1re période. Le club monégasque, qui n'a remporté qu'une seule rencontre depuis le début de la saison (toutes compétitions confondues), n'a jamais été aussi mal en point dans son histoire. Il pointe toujours en 18e place, mais désormais à 4 longueurs du premier non-barragiste.

Leonardo Jardim a fait une grande partie de sa réputation sur sa capacité à faire progresser un groupe. Mais le sorcier portugais a bien du mal en ce début de saison. Depuis la 1re journée, et la victoire initiale à Nantes, Monaco n'a plus gagné le moindre match. Un dixième match sans victoire est venu s'ajouter, lors de la venue de Rennes à Louis II. Pourtant, les Rennais étaient à peine mieux lotis, avec seulement 2 petites victoires en championnat dont la dernière datant d'un mois, contre Bordeaux (2-0). 

Raggi dans les mauvais coups

Et pourtant, dans un match entre Européens bien mal en point dans l'Hexagone, les Rennais ont pris le meilleur départ. Un corner de Ben Arfa que personne ne touche, et Damien Da Silva s'en réjouissait pour place son plat du pied en faussant compagnie à Andrea Raggi (14e). Le défenseur, à l'image de son équipe, est loin d'être impérial depuis le début de la saison. Et pour une chamaillerie avec Grenier sur un corner, conclue par un geste sur le visage du Rennais, il était même exclu par l'arbitre dans le temps additionnel de la 1re période.

Leonardo Jardim a-t-il trouvé les mots pour remobiliser ses troupes ? En tout cas, au retour des vestiaires, Falcao égalisait d'une frappe croisée après une passe de Golovin (49e). A 10 contre 11, Monaco tenait peut-être un résultat encourageant, suite à cette première période de bonne facture cette semaine à Dortmund malgré la défaite (3-0). Mais à la 7e minute, Ben Arfa, très remuant, adressait une frappe puissante que Subasic ne parvenait pas à repousser, alors qu'il était sur la trajectoire (2-1). 

Avec une troisième défaite consécutive en championnat, l'ASM s'enfonce dans la crise. Rennes s'en éloigne un peu.