Rachid Ghezzal, buteur pour Monaco contre Metz
Rachid Ghezzal, buteur pour Monaco contre Metz | AFP

Ligue 1 : Monaco se sort du piège messin

Publié le , modifié le

Monaco, devancé par Marseille et Lyon dans la course au podium, est remonté à la 3e place provisoirement grâce à son succès Metz (3-1). Longtemps tenus en échec, les Monégasques ont su profiter de l'expulsion du gardien messin Eiji Kawashima en début de seconde période.

Mission réussie pour Monaco ! La rencontre contre Metz avait tout d'un piège, alors que le champion de France en titre squattait le pied du podium, devancé par Lyon et Marseille. Les Mosellans, toujours derniers du classement de Ligue 1,  restaient invaincus depuis quatre rencontres, dont trois succès. Longtemps embourbé, Monaco s'en est sorti (3-1) grâce à des buts de Jorge, Rachid Ghezzal et Rony Lopes, mais aussi à l'expulsion du gardien messin Eiji Kawashima

Metz résiste

Pour contrer Monaco, Frédéric Hantz avait décidé d'aligner un 5-4-1 particulièrement défensif. Dominateur sur les côtés, l'ASM peinait à peser dans l'axe. Falcao a souvent semblé isolé dans la surface face aux tours de contrôle Diagne (1m85), Niakhaté (1m90) et Selimovic (1m90). Le Colombien s'est tout de même procuré deux occasions d'ouvrir le score. D'abord sur un centre de Diakhaby, manqué de quelques centimètres (3e), puis sur une frappe au ras du montant (11e). Avant le quart d'heure de jeu, les spectateurs du stade Louis-II avait déjà vu deux des trois plus grosses occasions de la première période. 

Kawashima, le rouge qui fait tache

La troisième, un but tout simplement. Lancé dans la profondeur, Falcao butait sur une sortie parfaite d'Eiji Kawashima. Mais le malheureux portier messin a vu le ballon revenir sur Jorge et n'a pu qu'assister, impuissant et irréprochable, à l'ouverture du score du latéral (45e+1). Sa sortie suivante fut nettement moins réussie. Face à Adama Diakhaby, Kawashima a quitté sa surface... puis ses coéquipiers ! Fauchant l'attaquant monégasque, le Japonais a reçu un carton rouge direct. Son remplaçant, Quentin Beunardeau, a parfaitement repris le flambeau jusqu'à une frappe enroulée parfaite de Rachid Ghezzal dans sa lucarne gauche (67e). Pour sa quatrième titularisation en Ligue 1, le jeune Ibrahima Niane a réduit l'écart quelques minutes après (72e). Le Sénégalais a profité d'un corner de la recrue Farid Boulaya, entré en jeu un peu plus tôt, pour inscrire son premier but en championnat, de la tête. Il est ainsi devenu le plus jeune buteur de cette saison à 18 ans, 10 mois et 10 jours. Mais Monaco multipliait les occasions depuis l'expulsion de Kawashima, et Rony Lopes a profité d'un festival de Fabinho dans la surface (82e) pour sceller la victoire d'un plat du pied assuré. 

Lyon sous pression 

Ce succès permet à Monaco de remonter sur le podium, à une longueur de Marseille (47 points). Ils délogent Lyon, au moins provisoirement, 4e avant la réception du Paris Saint-Germain ce soir (21h). Lâchés par Paris (56 points) et coupé du reste de la Ligue 1 (Nantes, 5e à 34 points), ce trio se livre une bataille acharnée pour la qualification en Ligue des champions

Hugo Monier @hgo_mon