Lille a réussi un gros coup à Toulouse
Lille a réussi un gros coup à Toulouse | PASCAL PAVANI / AFP

Ligue 1 : Monaco se relance, Lille respire et Metz file en L2

Publié le , modifié le

On y voit un peu plus clair à l'issue de la 36e journée de Ligue 1. En haut de tableau, Monaco n'a pas encore dit non à la C1 après son succès à Caen 2-1. La Ligue Europa tend elle les bras à Rennes, nouveau 5e grâce à sa victoire contre Strasbourg 2-1. En bas du classement, le FC Metz dit adieu à l'élite après sa défaite en fin de match face à Angers (1-2). La bonne affaire est pour Lille, vainqueur 3-2 à Toulouse, nouveau barragiste.

• Un oeil sur le podium : Monaco revient de loin

C'est toujours laborieux mais c'est le retour du Monaco qui gagne. Bousculé par Caen, l'ASM s'en est sorti in extremis à d'Ornano avec un doublé de Sylla, buteur dans les arrêts de jeu alors que les Normands jouaient à dix. Un succès indispensable après celui facile de Lyon contre Troyes 3-0. Avec 74 points, Monaco reste à une unité de Lyon mais se préserve d'un retour de Marseille qui reçoit Nice ce soir. Leonardo Jardim peut respirer : "Aujourd'hui, c'est une double victoire, une victoire qui donne les trois points et une victoire de cette jeunesse monégasque qui, à 17 ans ou 18 ans pour 5 ou 6 joueurs, a démontré déjà de la maturité pour, dans le présent et le futur, rester dans l'effectif de Monaco comme solution valide pour ce projet."

• La course à l'Europe : Rennes repasse au vert

Il y avait un coup à faire pour Rennes après la défaite de Saint-Etienne en début d'après-midi. Les Bretons ont parfaitement saisi leur chance face à Strasbourg. Mis sur orbite par le penalty de Bourigeaud (14e), le Stade Rennais n'a pas flanché devant l'obstacle alsacien. Hunou a doublé la mise (59e) et il a bien fait car le Racing a poussé fort après la réduction du score de Liénard (67e). Comme Bordeaux, vainqueur 3-1 dans le ForezMontpellier s'est relancé en s'imposant 2-0 à Nantes. Les Canaris ont raté le coche en première période avec le penalty raté de Sala. Pas les hommes de Der Zakarian qui ont plié le match grâce à Dolly (51e) et Mbenza (64e).

• La lutte pour le maintien : Tout s'écroule pour Metz

C'était presque inéluctable pour Metz mais que c'est cruel. Longtemps relancés par le but de Mollet (20e) et l'avantage pris par Toulouse sur Lille, les Lorrains ont vu tous leurs efforts réduits à néant en dix minutes. A Saint-Symphorien tout d'abord avec les deux buts d'Angers dans les arrêts de jeu (Pavlovic 92e et Tait 94e). "Ce soir, c'est très dur pour tout le monde, a lâché Frédéric Hantz, l'entraîneur messin. Ce match est symbolique de la saison. On est bien dans le match mais on sent qu'il nous manque des choses. C'est un peu tout qui se rajoute ce soir. Sur l'ensemble de la saison, je pense que le FC Metz est à sa place."

• Le miraculé du jour : Lille voit la vie en mauve

Quelques minutes avant la foudre angevin en Lorraine, Lille avait lui aussi renversé la vapeur à Toulouse 3-2, sortant de la zone rouge et envoyant du même coup Metz en Ligue 2. Incroyables Dogues qui ont pris l'avantage en deux minutes sur un missile de Bissouma (80e) puis par Pépé, trop rapide pour Alban Lafont (82e). "Je vais peut-être m'endormir et rêver que le championnat est terminé, mais il reste deux matchs et rien n'est fait, a réagi le coach lillois Christophe Galtier. Une victoire fondatrice ? C'est une victoire importante, mais les deux prochains matchs le seront tout autant. On gagne au bon moment, mais ce n'est pas encore suffisant." La peur est désormais sur Troyes, dominé 3-0 à Lyon, et le Téfécé. "C'est un scénario catastrophe, a reconnu l'entraîneur de Toulouse Michael Debève. On commence très mal, puis on revient et on mène à la mi-temps. On a craqué défensivement et on a été puni par Lille, aussi parce que nous avons été trop fébriles techniquement. On est dans une situation délicate."

Xavier Richard @littletwitman