La joie des Monégasques
La joie des Monégasques | AFP

Ligue 1 : Monaco se fait respecter à Strasbourg

Publié le , modifié le

Sur une pelouse indigne d'un match de première division, Monaco a dominé Strasbourg (3-1), en ouverture de la 29e journée de Ligue 1. Grâce à des buts de Jovetic, Rony Lopes et Fabinho, les Monégasques comptent provisoirement 7 points d'avance sur Marseille et 12 sur Lyon. Les Strasbourgeois, eux, s'enlisent en concédant leur troisième match consécutif sans succès en championnat.

Le Match : 3-1

L'ASM n'a pas fait de cadeau à Strasbourg ! Contre des Alsaciens généreux et capables d'accrocher les grosses écuries à domicile, la différence s'est faite sur la qualité individuelle des deux équipes. Très réalistes, les Champions de France ont fait respecter leur statut en sanctionnant toutes les erreurs strasbourgeoises. Après quatre minutes de jeu, Monaco a ouvert le score sur sa première occasion du match. Sur un centre de Djibril Sidibé, Jovetic saute plus haut que tout le monde et inscrit son 7e but de la saison. 

Strasbourg, réputé pour ne pas fermer le jeu à la Meineau, n'a pas mis trop de temps à refaire son retard. Stéphane Bahoken reprend une balle perdue par la défense monégasque, et trompe Subasic d'une frappe croisée (19e). On pense alors que le match est relancé, mais les hommes de Leonardo Jardim ne vont pas douter trop longtemps. Sur une contre-attaque, Rony Lopes en profite pour battre Oukidja d'une frappe dans la gauche du but (21e). Le match se débride. Et comme sur leur deuxième but, les Monégasques vont à nouveau piéger les hommes de Thierry Laurey sur l'une de leurs nombreuses contre-attaques. Fabinho, bien servi par Keita Baldé, décroche une frappe qui se loge dans la lucarne droite d'Oukidja (41). 

Après la pause, les joueurs de Strasbourg ont ensuite eu l'occasion de réduire l'écart mais ni Blayac (48e), ni Corgnet (54e) n'ont réussi à cadrer face à Subasic. Peu brillant, le Racing aurait même pu encaisser un quatrième but, si la tête croisée de Jovetic ne heurtait par la barre transversale (57e). Les joueurs de la Principauté ont ensuite bien géré la fin de match sans se mettre en danger. Ils distancent désormais leurs concurrents Marseillais et Lyonnais de 7 et 12 points, tandis que Strasbourg reste cantonné à la 15e place. 

Le fait : le but de Fabinho

Monaco n'a pas été archi dominateur. Les deux équipes étaient proches de marquer avant le retour aux vestiaires mais les champions de France ont corsé l'addition par l'intermédiaire de Fabinho juste avant la mi-temps (41e). Tout a ensuite été plus facile à gérer.  

Alexis Ibohn @AlexisIbohn