Kamil Glik, le défenseur de l'AS Monaco, buteur à Guingamp.
Kamil Glik, le défenseur de l'AS Monaco, buteur à Guingamp. | REUTERS

Ligue 1 : Monaco repasse la marche avant à Guingamp (1-2)

Publié le , modifié le

Quatre jours après son revers spectaculaire en Ligue des champions, sur le terrain de Manchester City (5-3), l’ASM s’est relancée à Guingamp (1-2). Sans être flamboyante. Un but de Kamil Glik et un penalty de Fabinho ont permis au leader de Ligue 1 de reprendre trois points d’avance sur Nice. Le but d'Etienne Didot est arrivé trop tard pour l'En-Avant, qui concède son cinquième revers en six matches.

Ce n’était le Monaco flamboyant du milieu de semaine. Pas le Monaco qui avait mis trois buts à Manchester City, pour perdre son 8e de finale aller de Ligue des champions. Non. Samedi, l’ASM s’est montrée plus solide. Plus gestionnaire. A Guingamp (1-2), elle a tremblé jusqu’au bout. Mais cette fois, elle a tenu.

Quatre jours après sa désillusion européenne, le leader de Ligue 1 a donc repris sa marche en avant. Et ses distances sur son voisin niçois, revenu à sa hauteur vendredi. Monaco compte trois longueurs d’avance sur les Aiglons. Et six sur le PSG, en attendant son Clasico face à l’OM, en clôture de cette 27e journée.

Glik, ça claque !

Au Roudourou, il a suffi d’un coup franc de Thomas Lemar, prolongé involontairement par Jimmy Briand (0-1, 24e), pour que la meilleure attaque d’Europe trouve la faille. Et que la 5e réalisation de Kamil Glik justifie son statut de défenseur le plus prolifique du Championnat (0-1, 23e).

Les réactions

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco : "Je crois que l'équipe a fait un gros match. Je crois que nous l'avons bien maitrisé, nous avons bien lu les points forts de l'adversaire: le jeu direct, les transitions. On a monté la ligne (défensive) et ça nous a aidé beaucoup. C'était très importante après le match de Ligue des champions de rester concentré avec un match comme ça avec beaucoup de duels, beaucoup de deuxièmes ballons. Je crois que les joueurs ont fait un gros match et je suis heureux de ça."

Antoine Kombouaré, entraîneur de Guingamp : "Il y a une bonne entame de match malgré tout. On avait comme plan de jeu de vite porter le danger sur cette défense adverse et pouvoir les secouer un peu, les bousculer. On l'a fait mais pas assez. Il faut mettre en avant la qualité de cette équipe de Monaco, venue ici avec des intentions bien fermes, bien solides, une équipe extrêmement disciplinée et rigoureuse, une défense imperméable, parce qu'on s'est cassé un peu les dents dessus. Et c'est vrai que ça nous a empêché d'emballer ce match. C'est la déception. On aurait voulu mettre un peu plus de vitesse, un peu plus de rythme. On savait qu'il fallait faire mal physiquement et mentalement et on n'a pas pu emballer ce match. C'est une des raisons qui fait que Monaco, en plus en ouvrant le score, nous met en difficulté."