Ligue 1 : Monaco remonte son handicap mais bute contre Reims

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Dia Reims Disasi Monaco
Dia (Reims) à la lutte avec Disasi (Monaco) | VALERY HACHE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Malgré une domination outrageuse, surtout en fin de match, Monaco n'est pas parvenu à battre Reims (2-2) dimanche au Stade Louis-II lors de la 1ère journée de Ligue 1, pour le premier match officiel de Niko Kovac sur le banc monégasque.

Après le nul (1-1) qui leur avait permis d'accrocher l'Europe lors de la 27e et avant-dernière journée de la saison précédente, tronquée en raison de la crise sanitaire, Reims et son entraîneur David Guion ont une nouvelle fois réussi leur coup en Principauté. Après avoir mené 2-0, Reims a certes craqué à deux reprises mais, malgré une fin de match vécue comme un supplice, est parvenu à ne pas perdre.

Niko Kovac a pour sa part encore beaucoup de travail devant lui afin de trouver l'équilibre d'une équipe capable d'attaquer de manière intéressante mais qui s'ouvre trop souvent aux contres adverses. C'est sur un long ballon plein axe que le Rémois Touré a dominé de la tête Disasi, qui affrontait ses anciens coéquipiers. Sa déviation a trouvé Dia, qui a devancé Badiashile pour tromper Lecomte d'une frappe croisée (0-1, 5e).

Après ce premier coup sur la tête, les Monégasques en ont rapidement pris un deuxième. Alors qu'Onyekuru demandait un pénalty à la suite d'une main de Foket dans sa surface, les hommes de David Guion ont mené un contre victorieux. Touré a récupéré le ballon dans les pieds de Ballo-Touré avant de terminer sa chevauchée par une frappe bien placée du gauche (0-2, 21e). Les Monégasques ont eu beau protester, l'arbitre M. Letexier est resté intraitable.

Reims rate le KO

Si, sur chaque possibilité rémoise de contre, Monaco était en danger, les Rouge et Blanc ont poursuivi leur pression. Sur le 4e corner de la mi-temps, Disasi, servi par une remise de Tchouaméni, est parvenu à réduire la marque de la tête (1-2, 45e). Mais cette première période n'a forcément pas plu à Kovac, qui a sorti l'international nigérian Onyekuru, fantomatique, pour le jeune Diop (46e).

Dès lors, Monaco a encore plus attaqué... et s'est encore plus exposé aux contres. Par trois fois, Reims aurait pu inscrire le 3e but. D'abord, Lecomte a sauvé les siens devant Touré (52e). Puis Berisha (60e) et Dia (73e) ont mal géré la situation.

Mais entre temps, Badiashile avait logiquement égalisé en reprenant, d'un subtil enchaînement contrôle aérien-frappe, un coup-franc de Golovin au deuxième poteau (2-2, 55e). Lors de la deuxième journée de L1, Reims accueillera Lille tandis que Monaco se déplacera à Metz dimanche 30 août.

AFP