Islam Slimani

Ligue 1 : Monaco laisse passer sa chance face à Strasbourg

Publié le , modifié le

L'AS Monaco a concédé le nul face à Strasbourg ce dimanche après avoir mené par deux fois (2-2), lors de la 4e journée de Ligue 1. Les hommes de Leonardo Jardim pointent désormais en 19e position.

Les journées se suivent et se ressemblent pour l'AS Monaco. Quelques jours après avoir concédé le nul face à Nîmes alors qu'il menait de deux buts d'écart, le club du Rocher a de nouveau laissé revenir son adversaire du jour, Strasbourg, après avoir pris l'avantage à deux reprises.

Slimani, l'homme à tout faire

L'homme du jour du côté des Monégasques se nomme Islam Slimani. L'international algérien en provenance de Leicester pour un prêt d'un an a littéralement métamorphosé le front de l'attaque aux côtés de Wissam Ben Yedder et de Gelson Martins. Les trois hommes ont multiplié les offensives en première période et c'est sur un centre du Portugais que Slimani a montré qu'il lui restait quelques gestes de classe malgré ses 31 ans. Un contrôle de l'extérieur en extension pour écarter Sels avant de marquer dans le but vide. 

Si Kenny Lala a égalisé quelques minutes plus tard sur penalty, l'Algérien a récidivé pratiquement sur le coup d'envoi. Il a ainsi profité d'un mauvais contrôle de Mitrovic sur une passe en retrait pour filer au but et éliminer une fois de plus Sels sur un crochet avant de conclure dans le but vide. 

Ligue 1 : Monaco laisse passer sa chance face à Strasbourg
© AFP

Monaco plombé par sa défense

C'est encore Slimani qui a été à l'origine d'une passe lumineuse pour Ben Yedder juste avant la pause mais l'international français n'a pu conclure. Impressionnants devant, les Monégasques ont cependant été en difficulté derrière.

Après le penalty concédé par Maripan, c'est Thomasson qui a profité de l'apathie de la défense en deuxième période pour égaliser. Malgré des promesses en attaque, les Monégasques ont été plombés une fois de plus à cause de leur défense. L'arrivée de Bakayoko devrait cependant permettre de retrouver une certaine solidité. Affaire à suivre.