Monaco-Nîmes
. | AFP - Valery Hache

Ligue 1: Monaco accroché par Nîmes (1-1)

Publié le , modifié le

Le promu Nîmes continue de surprendre en Ligue 1, après être allé chercher le nul (1-1) à Monaco vendredi en ouverture de la 6e journée. L'ASM n'a toujours pas obtenu la moindre victoire depuis la 1ere journée.

Entreprenants et offensifs, les Gardois ont pesé sur une défense monégasque souvent mal inspirée. Fidèles à leurs habitudes de jeu, les hommes de Blaquart attaquaient pied au plancher et étouffaient une équipe de Monaco bien remaniée après sa défaite en Ligue des champions.

Après dix minutes, les Nîmois s'étaient déjà procurés trois corners et avaient effectués trois frappes. Autant d'avertissements qui allaient amener le premier but. Une faute de Diop sur Alakouch donnait un coup-franc dangereux. Bobichon, au pied magique, déposait le ballon sur la tête de son capitaine Briançon, tout seul (0-1, 19e). Alors que Leonardo Jardim et son adjoint Antonio Vieira s'étaient au préalable égosillés à demander que le mur ne soit que d'une unité pour densifier la possibilité de renvoyer le ballon. Sans succès.

Monaco pousse sans succès

Ce but avait au moins le don de réveiller les Monégasques. A commencer par le capitaine Radamel Falcao. Parti de loin, sans que Briançon trop éloigné ne sorte correctement sur lui, Falcao décochait une frappe croisée victorieuse de 25 mètres (1-1, 27). Avec ce 3e but en L1 de la saison, le Colombien continuait de soigner ses stats, avec une 53e unité en 80 rencontres dans l'élite française. Monaco dominait la fin de mi-temps. Mais, par la faute du gardien nîmois Bernardoni, l'équipe monégasque ne parvenait pas à convertir deux magnifiques opportunités.

A la reprise, c'était au tour des Rouge et Blanc de mener un travail de sape. Avec notamment une volée de Falcao qui s'écrasait sur la barre transversale (53). Malgré sa maîtrise, Monaco n'était pas à l'abri d'un coup de pied arrêté nîmois. Mais  d'une part le gardien Benaglio intervenait à propos, et d'autre part, le match semblait ne pas vouloir décider de désigner un vainqueur. Ce nul permet à Nîmes de continuer sur sa bonne dynamique, mais pour l'ASM, la situation commence à se compliquer.

Réactions :

Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes): "Je suis satisfait de ramener un point, compte tenu de la physionomie de la deuxième mi-temps aussi. Si on avait marqué à la fin ça aurait été un hold-up. Mais ce nul n'est pas miraculeux. On est satisfait du nombre de points pris en ce début de saison, de notre jeu aussi. Il faut qu'on progresse, même si c'est encourageant. Cela dit, on n'a pris que deux points sur nos quatre derniers matches. (sur son groupe) On a des joueurs de talent et des garçons qui ne se prennent pas pour d'autres. Ils savent d'où ils viennent."

Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco): "Le résultat est frustrant. Mais je suis très content de l'engagement, l'investissement et le comportement des joueurs. Beaucoup de (ces) jeunes qui étaient en CFA il y a trois mois. Avec de l'efficacité, on aurait pu gagner 3 ou 4 à 1. C'est vrai, il faut gagner. Donc je ne suis pas content. Notre objectif, c'est toujours le podium. L'important est de travailler pour y parvenir. Il ne faut pas penser au retard que l'on a. Lors de ma première saison ici, on avait 15 points de retard sur Marseille et on est passé devant lors de la dernière journée. La question n'est pas là. La question est: l'équipe va-t-elle progresser suffisamment pour parvenir à jouer le podium?"
 

France tv sport @francetvsport