Ligue 1 : Moise Kean-Mauro Icardi, le duel est lancé

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Moise Kean est félicité par Mauricio Pochettino après son but face à Brest
Moise Kean est félicité par Mauricio Pochettino après son but face à Brest | ALAIN JOCARD / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour sa dernière rencontre de la phase aller de Ligue 1, le Paris Saint-Germain s’est imposé ce samedi soir face à Brest sur un score trompeur tant les Bretons se seront montrés entreprenants (3-0). Une première victoire pour le nouvel entraîneur Mauricio Pochettino, marquée par l’ouverture du score de Moise Kean et l’entrée en jeu déterminante de Mauro Icardi. Le duel entre les deux buteurs parisiens pour la place à la pointe de l’attaque est désormais lancé.

Prêté début octobre par Everton au Paris Saint-Germain, Moise Kean vivait jusque-là une belle aventure avec le PSG. Performant sous Thomas Tuchel, le jeune attaquant italien ne souffrait d'aucune concurrence en l'absence de Mauro Icardi. Cette semaine, Kean avait inscrit les deux premiers buts de l’ère Mauricio Pochettino. Après avoir égalisé pour Paris contre Saint-Étienne mercredi (1-1), le buteur de la Nazionale a ouvert le score face à Brest ce samedi soir, avant d’être remplacé par Icardi en seconde période. Une entrée déterminante de l’attaquant argentin, auteur d’un but et d’une passe décisive.

à voir aussi Ligue 1 : revivez le multiplex de la 19e journée Ligue 1 : revivez le multiplex de la 19e journée

Pour Kean, qui a marqué quatre buts lors de ses cinq derniers matches avec le PSG, ce retour d’Icardi annonce une deuxième partie de saison bien différente de la première. Bien déterminé à se démarquer de son concurrent pour le poste à la pointe de l’attaque parisienne, Kean a une nouvelle fois rendu une bonne copie face aux Brestois. Impliqué, pas avare en efforts, l’Italien a ouvert le score en renard des surfaces, suite à une tête de Marquinhos venue frapper le poteau de Gautier Larsonneur (16e).

"C'est important que les deux se battent pour être titulaires"

Mais le jeune italien de 20 ans, remplacé à la 65e minute par Icardi, a surtout vu son concurrent réaliser une entrée fracassante. Absent des terrains depuis début novembre, l’attaquant argentin n’avait plus joué plus de cinq minutes depuis le mois octobre. En 25 minutes face à Brest, il a confirmé les dires de Pochettino, qui s’était exprimé vendredi sur le duel qui attend ses deux buteurs : "La concurrence est importante, encore plus dans un grand club comme Paris. Cette concurrence entre Moise et Mauro élève le rendement des deux. C’est important que les deux se battent pour être titulaires."

Pour son retour, Icardi a donc mis les bouchées double. D’abord en offrant le break au PSG sur un beau service de Kylian Mbappé (81e), avant d’offrir deux minutes plus tard une passe décisive à Pablo Sarabia d’une belle talonnade pour le troisième but parisien (83e). Pour Pochettino, qui s’est déclaré "content du match de Kean contre Saint-Étienne" mercredi, c’est un casse-tête qui démarre. Kean, redoutablement efficace et qui compense dernièrement les errances de Mbappé et les absences de Neymar, semble partir avec une longueur d’avance… du moins pour les prochains matches.

Quel buteur pour le huitième contre Barcelone ?

Car Icardi, tout juste de retour de blessures (ligaments et aux adducteurs), va devoir revenir progressivement à la compétition. Kean a également pour lui un potentiel important à confirmer, et une propension plus importante que Icardi à effectuer des efforts défensifs, alors que Pochettino est un adepte du pressing à haute intensité. Icardi a de son côté l’expérience et une saison de complicité avec Neymar et Mbappé dans les pattes. À un peu plus d'un mois du huitième de finale aller de Ligue des champions face au FC Barcelone, les prochains matches s'annoncent donc déterminants pour savoir qui de Kean ou de Icardi sera le plus à même de débuter le match comme titulaire.

à voir aussi Ligue 1 : Lyon champion d'automne in extremis, Paris et Lille se rapprochent... ce qu'il faut retenir de la 19e journée Ligue 1 : Lyon champion d'automne in extremis, Paris et Lille se rapprochent... ce qu'il faut retenir de la 19e journée

Se posera ensuite la question de l'avenir de l'attaquant italien, alors que son prêt prendra fin au mois de juin et que Icardi est encore lié au PSG jusqu'en 2024. Carlo Ancelotti, l'entraîneur de Everton, qui a prêté Kean à Paris cette saison, a d'ailleurs ouvert la porte à un transfert vendredi dernier : "Nous sommes ouverts à la discussion si le PSG veut recruter Kean. (...) Si le joueur veut rester au PSG, alors bien sûr, les deux clubs doivent s'asseoir autour d'une table pour discuter". Évalué à 30 millions d'euros par le site spécialisé Transfermarkt, l'investissement serait important pour le PSG. À Kean désormais de convaincre les dirigeants parisiens dans les prochains mois, tout comme son nouvel entraîneur, qui verra d'un bon œil le duel qui se profile entre son attaquant italien et Icardi.