Saïd Chabane

Ligue 1: mis en examen, le président d'Angers Saïd Chabane prend du recul

Publié le , modifié le

Le président d'Angers, Saïd Chabane, mis en examen il y a un mois pour violences sexuelles aggravées, s'est choisi lundi un président délégué afin de prendre du recul et d'engager une réorganisation "en profondeur" du club de football.

Il y a du changement à la tête du SCO d'Angers. Mis en examen pour violences sexuelles aggravées, Saïd Chabane a décidé de nommer ce lundi un président délégué. La première étape vers une refonte du club. Après une période de transition qui doit durer jusqu'à fin mai, Fabrice Favetto-Bon, 50 ans, sera chargé de la gestion quotidienne du club, sur le plan sportif, administratif et commercial, ont expliqué les deux hommes lors d'une conférence de presse.

Favetto-Bon rejoint la direction du club

"Il était urgent pour moi de prendre de la hauteur", a déclaré M. Chabane, dans sa première intervention publique après sa garde à vue et sa mise en examen le 5 février à la suite de plaintes de quatre jeunes femmes, salariées ou anciennes salariées du club. "Une enquête est en cours. Je vais pouvoir, tout en restant président du club, me concentrer sur ma défense", a déclaré l'homme d'affaires, qui se dit innocent. 

"Ce que j'ai vécu, je ne le souhaite pas à mon pire ennemi. C'est une toute remise en cause de son fonctionnement, de sa vie. Mais le plus important c'est Angers SCO", a-t-il insisté. Pour le seconder au club, son choix s'est porté sur M. Favetto-Bon, ancien directeur marketing du PSG puis directeur général du Mans FC quand le club était en Ligue 1 (2005-2010), qui a ensuite créé la société de conseil Teamstadia, spécialisée dans les projets de stades et d'infrastructures sportives ou de spectacles. 

Un retrait temporaire

Depuis 2017, il était directeur marketing de France Galop, société organisatrice des courses hippiques dans l'hexagone. Selon M. Chabane, cette réorganisation, qui doit s'accompagner d'autres recrutements "dans les semaines à venir", était prévue à moyen terme et n'a été qu'accélérée par ses déboires judiciaires. Elle s'inscrit dans un projet plus large de réorganisation du club, alors que l'objectif de rester 5 ans en Ligue 1 est quasiment atteint. Il s'agit maintenant "d'ancrer durablement" le club dans l'élite, a expliqué M. Favetto-Bon.

à voir aussi Ligue 1 : Saïd Chabane, le président du SCO d'Angers, mis en examen pour agressions sexuelles aggravées Ligue 1 : Saïd Chabane, le président du SCO d'Angers, mis en examen pour agressions sexuelles aggravées

Sur le plan sportif, après un sérieux passage à vide en début d'année, Angers a repris des couleurs en remontant à la 10e place au classement de Ligue 1 grâce à trois victoires d'affilée, dont la dernière par 2 à 0 samedi contre le voisin nantais. Le développement du club qui a célébré son centenaire l'an dernier doit aussi passer par l'achèvement de plusieurs grands chantiers: la nouvelle tribune du stade Raymond Kopa, dont les travaux viennent de commencer, l'agrandissement du centre de formation et la rénovation de la partie professionnelle. Propriétaire à 99%, M. Chabane a assuré qu'il n'entendait en aucune manière se désengager. "Je vous ai toujours dit que j'ouvrirais le capital en 2022. En retrouvant des gens qui nous permettront de faire un saut vers le haut", a-t-il précisé.

Avec AFP.

France tv sport francetvsport