Ligue 1 : Michaël Cuisance, l'homme providentiel inattendu pour l'Olympique de Marseille

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Cuisance, auteur du but décisif face à Rennes
Michaël Cuisance, auteur du but décisif face à Rennes, face aux Rennais le 10 mars 2021. | Guillaume Horcajuelo/EPA/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le duel des premières entre Jorge Sampaoli et Bruno Génésio a finalement tourné en faveur du premier. Pour ses débuts avec l'OM, l'Argentin s'est imposé face à Rennes au Stade Vélodrome (1-0). Une victoire au terme d'un match assez terne, acquise en toute fin de match grâce à Michaël Cuisance, le joueur prêté par le Bayern Munich, qui vient peut-être de vivre un déclic dans son aventure marseillaise.

Jorge Sampaoli n'a pas encore imprimé sa patte sur l'Olympique de Marseille, mais le nouvel entraîneur de l'OM a déjà la baraka. À défaut de voir son équipe pratiquer un football enthousiasmant et agressif, que les Phocéens développeront peut-être dans quelques semaines voire quelques mois, Sampaoli a en effet pu compter sur ses choix en cours de match pour obtenir sa première victoire à la tête de Marseille en toute fin de rencontre face à Rennes (1-0). La délivrance est ainsi venue d'une action menée par deux entrants : Luis Henrique et Michaël Cuisance.

Cuisance, des premiers mois compliqués

Le second, prêté par le Bayern Munich cette saison, a fait jouer ses abdominaux pour reprendre de la tête le centre du Brésilien à deux minutes de la fin du match (88e) et permettre à l'OM de remporter son premier match en Ligue 1 depuis le 17 février dernier, contre Nice (3-2). Un but venu d'un homme que l'on attendait plus du côté de l'OM. Michaël Cuisance, formé à Nancy, a en effet énormément déçu depuis son arrivée à Marseille l'été dernier.

à voir aussi Ligue 1 - 22e journée : revivez la victoire arrachée par l'Olympique de Marseille sur Rennes Ligue 1 - 22e journée : revivez la victoire arrachée par l'Olympique de Marseille sur Rennes

Milieu de terrain prometteur de 21 ans seulement, Cuisance n'avait jusque-là pas su démontrer toutes ses qualités, balloté entre un poste de milieu offensif sous André Villas-Boas et celui de relayeur, qui lui correspond davantage. Ces dernières semaines, le joueur en prêt avait été relégué sur le banc des remplaçants, sans qu'il ne parvienne à faire la différence lors de ses entrées. "Il sait très bien qu'il a un fort potentiel, une puissance, un mental assez fort, une bonne technique. (...) Pour gagner une place, il faut qu'il se connecte à l'effectif", indiquait l'entraîneur intérimaire Nasser Larguet en conférence de presse fin février.

Une option d'achat à 18 millions d'euros

Entré à la 80e minute à la place de Dimitri Payet, Cuisance a immédiatement fait la différence grâce à ce but, venu confirmer quelques bonnes intentions marseillaises. Pourtant, l'OM ne s'était pas réellement montré dangereux, avec juste une occasion par Milik qui a buté sur Gomis en première période (34e). En offrant cette victoire précieuse à Marseille dans la course à la qualification pour la Ligue Europa, Cuisance a peut-être totalement relancé sa saison. "C'est un soulagement, ça fait du bien", a admis le jeune milieu après le match au micro de Canal +

Avec l'arrivée de Sampaoli, "on va plus attaquer, plus marquer, ça va nous mettre en confiance", a poursuivi Cuisance, qui pourrait bénéficier de la nomination de l'Argentin au poste d'entraîneur de l'OM. Ce but pourrait en tout cas faire office de déclic pour Cuisance, qui doit rattraper le temps perdu après plusieurs mois compliqués depuis son arrivée. Le temps lui est d'ailleurs compté, son prêt prenant fin en juin prochain. L'OM a toujours la possibilité de le conserver avec une option d'achat. Mais pour convaincre les dirigeants marseillais, Cuisance devra continuer à se montrer décisif.