Yoann Gourcuff
Yoann Gourcuff a marqué son troisième de la saison. | DAMIEN MEYER / AFP

Ligue 1 : Metz se rassure, Guingamp grignote du terrain

Publié le , modifié le

Le grand vainqueur de cette nouvelle soirée de championnat est Metz. Lanterne rouge du championnat, seulement vainqueur d'une de ses 12 dernières rencontres, le club lorrain est reparti de l'avant en s'imposant face à Montpellier. Bordeaux en a fait de même face à Toulouse. En revanche, ni Rennes ni Guingamp n'ont su se départager en Bretagne, tout comme Lille et Dijon, qui se quittent sur un score vierge.

Chaud comme la breizh (1-1)

Au Roudourou, le 5e actuel du championnat recevait le 7e. Mais surtout, le club costarmoricain recevait son voisin brétilien, dans un derby toujours chaud, dans les tribunes comme sur le terrain. Et ça a plutôt bien commencé, avec ce but de Coco refusé pour hors-jeu, dès la 6e minute de jeu. Les Guingampais ne se découragent pas, et ouvrent finalement le score à la 39e, avec cette tête de Diallo, qui parvient à tromper Costil. Malgré l’expulsion de Prcic dans les dernières secondes de la première période, Rennes se reprend et recolle au score dès le retour des vestiaires, grâce à Gourcuff (46e). Passée une milieu de partie endiablée, les deux équipes se quittent finalement sur le score d’1-1. Guingamp revient tout de même provisoirement à deux points de Lyon.

Talent précoce à Bordeaux (1-0)​

Au stade Matmut Atlantique, pour ce derby entre Bordeaux et Toulouse, il valait mieux être concentré dès les premières secondes du match. Et pour cause, le jeune milieu bordelais Vada, ouvre le score à la… 16e seconde du match, profitant de la difficile mise en route des défenseurs toulousains. Il signe là son premier but en championnat, à vingt ans. Les Aquitains manquent de doubler le score à la suite d’un penalty plutôt controversé. Mais Malcom manque finalement le coche (73e).

Une nouvelle lanterne rouge​ (2-0)

Metz n’avait plus gagné depuis le 19 novembre dernier, face au Téfécé. Derniers de Ligue 1, les Lorrains ont su se ressaisir face à Montpellier, grâce à un Diabaté des grands soirs. Après deux énormes occasions à la 10e et 12e minute, le nouvel attaquant messin marque pas moins de deux buts en cinq minutes (14e et 19e). De quoi libérer une équipe de Metz qui avait bien besoin d’un tel résultat. Cette victoire leur permet de quitter la place de lanterne rouge, malgré les occasions héraultaises. Lorient est ainsi la nouvelle lanterne rouge du championnat.

Vite, de l’air ! (0-0)

Au bord de la zone de relégation au début du match, Dijon (17e) avait urgemment besoin d’une victoire face à Lille (14e), pour se dépêtrer d’une situation très inconfortable. Les Nordistes de leur côté souhaitaient ardemment les trois points pour pouvoir se rapprocher du milieu de tableau. Aucune des deux équipes ne parvient à concrétiser ses occasions, ce qui fait que les deux équipes se quittent sur le triste score de 0-0. Un résultat qui n’handicape personne, mais qui n’a pas non plus l’avantage de donner de l’air à une des deux équipes. Dijon se voit toujours menacé par la zone de relégation (15e mais à 1 point de la 18e place), alors que Lille reste dans la partie basse du tableau.

La déclaration 

Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse): "Je n'ai rien à dire sur l'arbitrage. Il est dommage que la chance ait choisi son camp ce soir. La première frappe qui amène le but part en touche , elle est contrée et revient dans les pieds d'un Girondin qui marque. On savait qu'on jouait à domicile et que l'équipe adverse allait nous contrer, c'est ce que Bordeaux a tenté de faire. Ca a failli le faire. On a eu une emprise sur le match, même à dix. Je suis très fier de notre équipe, très fier aussi des deux publics qui se répondent, c'était un beau derby, ça manquait de monde. Jérémy Toulalan est un grand joueur avec beaucoup d'expérience, c'est le football, c'est pour cela que j'aime le football. On a retrouvé une équipe, la dynamique on va la casser, là, ça ressemble à quelque chose".