Ligue 1 : Memphis Depay, retour en grâce

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Memphis Depay

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Buteur et impliqué sur tous les buts lyonnais ce dimanche lors de la large victoire (4-0) face à Monaco, Memphis Depay enchaîne les performances remarquables avec l'OL. Son transfert avorté à Barcelone, ainsi que la perspective de rejoindre quand même les Blaugrana cet hiver, semblent lui donner un surplus de motivation.

Il était partout. Memphis Depay a grandement participé à la victoire impressionnante de l'Olympique Lyonnais ce dimanche face à l'AS Monaco (4-1). Buteur, passeur, dribbleur : on connaissait toutes les qualités du Néerlandais, mais il a toujours eu du mal à les faire ressortir sur plus d'un match. Son manque de régularité a, jusqu'ici, terni une carrière qui aurait pu décoller bien plus haut, au vu de ses capacités. A-t-il enfin eu le déclic ? Car Memphis Depay n'en est pas à son premier grand match, et le contexte de son transfert complexe avec le FC Barcelone, officiellement en échec, n'y est pas pour rien. 

A la conquête des "plus grands"

Sur ce match, l'attaquant lyonnais s'est démultiplié, et aurait même pu marquer un ou deux buts supplémentaires, tant il marchait sur l'eau. En plus d'être l'auteur de l'ouverture du score à la 12e minute, il est à l'origine du 2e but, puisqu'il lance Kadewere sur son côté droit, qui centre pour Toko Ekambi, buteur à la 36e minute.  C'est également lui qui met Toko Ekambi en orbite dans la surface à la 40e ; Sidibé venant offrir à Lyon un penalty en taclant Ekambi.

Mais Depay n'en est pas à sa première partition cette saison. C'est bien simple, le Néerlandais est le joueur le plus décisif pour son équipe, parmi les vingt équipes en lice en Ligue 1. Sur les onze buts marqués par l'OL depuis le début de la saison, huit l'ont été par l'intermédiaire de Memphis Depay, qu'il soit finisseur ou créateur. 

Face à Strasbourg il y a une semaine, Depay avait effectué trois passes décisives pour la victoire de l'OL (3-2).

Memphis Depay revient pourtant de très loin, et il n'était pas du tout certain qu'il évolue sous le maillot des Gones cette saison. Il y a d'abord eu sa grave blessure au genou en décembre 2019, qui l'avait privé de l'incroyable parcours de l'OL jusqu'en demi-finales de Ligue des champions.  Ensuite, le mercato d'été a été particulièrement angoissant pour lui, puisqu'il a été ballotté pendant plusieurs semaines entre le FC Barcelone et l'Olympique Lyonnais. Partira ? Partira pas ? La fin du mercato a tranché, et Depay est resté à Lyon, lui qui avait dit d'emblée en posant les valises en France que Lyon n'était "qu'une étape" avant d'aller vers "les plus grands clubs européens". 

Il aurait pu finir frustré de l'échec de ces négociations entre son club et le FC Barcelone. Il n'en a rien été. Peut-être n'avions nous jamais vu une version si complète et solide de Depay. Comme si, pour une fois, ses performances n'étaient pas liées à l'humeur du jour mais à un vrai travail de fond, visant une certaine pérennité dans son rendement. Est-ce la perspective de finalement rejoindre le Barça cet hiver qui lui donne ce surcroît de sérieux? ? Car Ronald Koeman n'a pas totalement fermé la porte à Depay, bien au contraire. "Qu'il vienne cet hiver ? C'est certainement une possibilité, oui. Mais je ne peux pas évaluer maintenant quelle sera la situation financière du club en janvier. Il faut attendre", a-t-il dit selon des propos rapportés par l'AFP. 

à voir aussi Ligue 1 : froid de réalisme, l'Olympique lyonnais en passe quatre à Monaco Ligue 1 : froid de réalisme, l'Olympique lyonnais en passe quatre à Monaco

Alors, est-ce l'effet Barça qui stimule ainsi l'attaquant lyonnais ? Lui assure - évidemment - qu'il a la tête entièrement à l'Olympique Lyonnais. "Le mercato hivernal est dans trois à quatre mois. Je ne peux pas prédire l'avenir. Vraiment, j'aime ce club. Je sais que certains en doutent mais mon esprit est ici", a-t-il affirmé la semaine dernière. Il est fort probable que les sceptiques ont vu leurs doutes s'estomper un minimum ce dimanche.