Benedetto

Ligue 1 : Marseille s'impose face à Saint-Étienne

Publié le , modifié le

L'Olympique de Marseille s'est imposé ce dimanche face à Saint-Étienne en clôture de la 4e journée de Ligue 1 (1-0). Dario Benedetto a marqué son deuxième but de la semaine.

Il y a comme un vent de fraîcheur qui plane sur Marseille ces derniers jours. Après des mois compliqués sur la Canebière, l'effet Villas-Boas semble faire son effet jour après jour. Oublié le mercato limité par manque de moyens. Oubliée la morosité ambiante alors que se profile une saison sans Coupe d'Europe. Quelques jours après avoir battu Nice, les Marseillais ont signé un nouveau succès ce dimanche face à Saint-Étienne un autre outsider du championnat. 

Cette victoire, les Olympiens l'ont construite avec une sérénité étonnante. Légèrement dominés en début de rencontre par des Stéphanois qui ont cru ouvrir le score d'entrée par Perrin avant de voir le but annulé pour hors-jeu, les hommes de Villas-Boas ont progressivement pris la mesure de leur adversaire. Solides en défense avec une charnière Alvaro-Kamara prometteuse, les Marseillais ont notamment pu profiter d'un regain de forme de Kevin Strootman. Toujours à la limite mais rarement pris de vitesse, le Néerlandais a en outre été particulièrement sérieux pour orienter le jeu olympien.

Ligue 1 : Marseille s'impose face à Saint-Étienne
© Olympique de Marseille

Benedetto, enfin du neuf

Mais le gros point de satisfaction se situe bien devant. Il manquait un 9 à Marseille et il semblerait qu'il soit désormais trouvé. Buteur face à Nice en milieu de semaine, il a récidivé en première période au terme d'une superbe action collective et un jeu à trois avec Bouna Sarr et Morgane Sanson. Si le Vélodrome était déjà bruyant, à défaut d'être plein, il a pu enfin s'embraser complètement. 

Intéressant dans ses appels, particulièrement précis quand il s'est agi de jouer en remise dos au but, l'attaquant argentin a en outre montré son efficacité devant le but. Face à des Stéphanois souvent timorés durant les 60 premières minutes de jeu, il a pu faire admirer son sens du but. Il aurait même pu signer un doublé à l'heure de jeu si sa frappe n'avait pas échoué au pied du poteau. Remplacé par Florian Thauvin qui a fait son retour après quelques semaines d'absence, l'Argentin a signé un des débuts prometteurs. 

Serein comme Marseille

Plus offensifs dans la dernière demi-heure avec l'entrée notamment de Denis Bouanga, les Stéphanois ont notamment profité du seul point faible de l'Olympique de Marseille, à savoir son côté gauche. Pris souvent de cours, Jordan Amavi a été une nouvelle fois en grande difficulté ce dimanche. 

Seule ombre au tableau, tant Alvaro Gonzalez a suppléé avec succès son latéral lorsque celui-ci était pris. Et malgré des difficultés en fin de match, les Marseillais n'ont jamais semblé en mesurer de rompre sous la pression. A défaut d'avoir développé un jeu fluide sur 90 minutes, les hommes d'André Villas-Boas n'ont jamais tremblé et enchaînent une deuxième victoire en quelques jours. Surtout, ils ont montré qu'ils étaient enfin sur la bonne voie.