Ligue 1 : Marseille s'affirme, le PSG ne convainc toujours pas, Toulouse en chute libre... Les leçons de la 17e journée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Mathieu Aellen
Dimitri Payet
L'OM est revenue à hauteur de Bordeaux. | GERARD JULIEN / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Plus personne pour arrêter l'Olympique de Marseille, le Paris Saint-Germain qui ne convainc plus, Toulouse et Nîmes qui touchent le fond : on tire le bilan de cette 17e journée de Ligue 1.

L’équipe : Marseille, solide dauphin

L’OM poursuit sur son rythme de champion. 18 points en 6 matches et une victoire renversante face à un concurrent direct au podium, la vie est belle du côté de la Canebière. Stériles pendant une mi-temps et menés face à Bordeaux, les Marseillais ont fini par faire chavirer le Vélodrome dans une deuxième mi-temps maîtrisée. Coup de casque de Jordan Amavi pour remettre l’OM dans le match, frappe fouettée de Morgan Sanson pour le mettre aux commandes et Nemanja Radonjic pour le digestif sucré de fin de soirée : les Olympiens d’un Dimitri Payet toujours omniprésent ont une nouvelle fois eu tout bon et repoussent Lille à six points.

Le joueur : M'Baye Niang 

La crise couvait il y a tout juste deux semaines sur les bords de la Vilaine. La joie d’une bonne série et la conséquence d’une Ligue 1 plus homogène que jamais et voilà le Stade Rennais bien au chaud au pied du podium. Face à Angers, la lumière est venue de M’Baye Niang. Pas titulaire mercredi face à Metz, l’attaquant sénégalais s’est offert un doublé, sur deux caviars de Raphinha, et relance la machine après un mois sans but. Si tout n’a pas été parfait, la confiance semble revenue dans les rangs rennais, qui enregistrent un troisième succès en autant de matches. Reste à confirmer tout ça avant les vacances avec deux belles affiches face à Lyon et Bordeaux.

Le leader : Le PSG n’éteint pas les doutes

Neymar, 71e. Mbappé, 74e. Icardi, 81e. Sept minutes, il n'aura pas fallu plus au trio étoilé du Paris Saint-Germain pour retourner Montpellier. Un résultat en trompe l’œil tant le PSG aura – comme il en a l’habitude depuis quelques matches – peiné collectivement. L’expulsion de Pedro Mendes et trois coups d’éclairs des individualités parisiennes ont fait oublier un match où tout est allé de travers, des blessures précoces de Kimpembe et Gueye au but contre-son-camp de Paredes. Paris ne brille pas, mais ça suffit pour la Ligue 1. Attention, car on connaît déjà ce refrain...

à voir aussi Ligue 1 : le PSG renverse Montpellier et reprend le large Ligue 1 : le PSG renverse Montpellier et reprend le large

La chute libre : Toulouse

Arrivé comme pompier de service mi-octobre après un début de saison raté, Antoine Kombouaré n’a pas réussi à sortir Toulouse de la crise. Dans un match de la peur entre deux équipes dans une spirale négative, le TFC a pris l’eau face à Strasbourg (4-2), affichant encore ses grosses carences défensives. "Défensivement, c’est triste. C’est même affligeant. (…) C’est impossible de gagner des matches quand vous prenez autant de buts", a pesté Kombouaré au micro de beIN Sports.

Quatre buts encaissés samedi, 35 cette saison, soit la pire défense de Ligue 1 après 17 journées, le mal est profond du côté de la ville Rose qui continue de plonger avec une septième défaite de rang, sa pire série depuis 14 ans. 19e avec seulement trois points de retard sur Metz, 18e et barragiste, il n’y a pas encore le feu à la maison toulousaine mais le pompier Kombouaré a encore du boulot.

Le chiffre : 2

C’est la saison des cadeaux, et Nîmes a choisi de respecter les traditions et d’en offrir deux très beaux à l’Olympique Lyonnais. Un carton rouge d’abord pour Théo Valls après cinq minutes de jeu, de quoi plomber rapidement les ambitions nîmoises. Puis deux cartons jaunes en trois minutes pour Gaëtan Paquiez juste avant la pause, pour mieux faire plonger les Crocos.

Résultat ? Une deuxième valise (4-0) après celle ramenée de son déplacement à Bordeaux mardi (6-0) et une place de lanterne rouge de Ligue 1. Rouge, le mot du week-end du côté du Gard.

à voir aussi Ligue 1 : Nîmes a vu rouge, Lyon en a bien profité pour se relancer Ligue 1 : Nîmes a vu rouge, Lyon en a bien profité pour se relancer