OM
Lucas Ocampos (Marseille). | Franck PENNANT / AFP

Ligue 1 : Marseille, la petite finale avant la grande

Publié le , modifié le

Marseille, qui a obtenu que son match à Guingamp soit avancé à vendredi (20h45) pour préparer sa finale de Ligue Europa mercredi prochain, a l'occasion de s'emparer au moins provisoirement de la 2e place devant Monaco et Lyon, lors de la 37e journée de Ligue 1. Une victoire soulagerait les hommes de Rudi Garcia, à six jours de l'échéance ultime de leur saison à Lyon, la finale de la Ligue Europa face à l'Atletico Madrid d'Antoine Griezmann.

L'OM ne peut rien prendre à la légère. Alors que se profile dans toutes les têtes la finale de mercredi face à l'Atletico Madrid, Marseille pourrait faire tourner son effectif afin de conserver ses cadres. Mais à deux journées de la fin et une place en Ligue des Champions encore non assurée, l'OM doit jouer tous les coups à fonds. Les Phocéens ne peuvent donc galvauder cette rencontre en Bretagne, alors qu'ils sont classés 4e, à deux longueurs de Lyon (2e) et une de Monaco (3e).

"Comment peut-on penser à mercredi alors que vendredi on peut être sur le podium de la Ligue 1?", a lancé Rudi Garcia mercredi. "Comme on est à portée de podium, on veut y être au moins vendredi soir, et après, si on en redescend, c'est parce que Lyon et Monaco auront fait des résultats, mais montons déjà sur le podium, ça ne tient qu'à nous vendredi. Il faut battre Guingamp, ce sera déjà bien assez difficile comme ça".

Sans Rami et Gustavo

L'entraîneur marseillais, privé de Rolando, Rami et Luiz Gustavo, devra rebâtir sa charnière centrale, à choisir entre Sertic, Boubakar, Abdennour et Sakai, qui revient de blessure.

La tâche ne sera pas aisée pour l'OM : l'En-Avant d'Antoine Kombouaré, même s'il n'a plus rien à jouer, compte ponctuer son dernier match de la saison au Roudourou d'une bonne note, lui qui s'était incliné au Vélodrome au match aller (1-0, but de Florian Thauvin).

Quid de ses concurrents direct ? Lyon ira à Strasbourg (17e), pas encore tiré d'affaire, tandis que Monaco accueillera Saint-Etienne (6e), à la lutte pour une place européenne. Les Lyonnais, 2e avant cette journée, ont leur destin entre leurs mains pour accrocher la place de dauphin du PSG. Mais ils se rendent à Nice, candidat à la C3, pour la dernière journée. Pas simple.

Quant à Monaco, s'ils se défont de Saint-Etienne, également candidat à la C3, samedi, ils pourront finir le travail face à Troyes le 19 mai. De quoi mettre les Olympiens devant une victoire impérative face à Guingamp, malgré une dernière réception d'Amiens, déjà maintenu.

France tv sport @francetvsport