Ligue 1 : Marseille et Strasbourg se sont rendus coup pour coup

Ligue 1 : Marseille et Strasbourg se sont rendus coup pour coup

Publié le , modifié le

La Meinau est devenue complètement folle en clôture de la 9e journée de Ligue 1. Strasbourg et Marseille se sont quittés sur un nul 3-3 au terme d'un match à rebondissement. L'OM a eu par deux fois les commandes mais le Racing a renversé la vapeur en profitant de l'extrême fragilité des Provençaux. Pour sa première titularisation, Mitroglou a égalisé à la 89e minute après une faute de main du portier alsacien. Marseille laisse échapper le podium et Strasbourg l'occasion de sortir de la zone rouge.

39 tirs, un record cette saison en Ligue 1, ce Strasbourg – Marseille avait des airs de Bundesliga. Le spectacle a été au rendez-vous-même si ça ne devrait pas satisfaire les entraîneurs alsaciens et phocéens. A une semaine du choc face à Paris, l’OM peut s’inquiéter d’encaisser un trop grand nombre de buts. Les hommes de Rudi Garcia avaient pourtant pris le contrôle du match à chaque début de mi-temps. Avec Payet en métronome et buteur, il y avait une classe d’écart, notamment à l’image du premier but superbement amené et conclu par l’ancien joueur de West Ham (0-1, 6e). Sauf que Marseille a été très suffisant et souvent frileux dans le jeu alors que la 2e place à égalité avec Monaco lui tendait les bras. Courageux, Strasbourg a mis tout son cœur pour revenir. Et comme l’OM a beaucoup reculé, les Alsaciens ont saisi leur chance. Par Terrier, qui a buté sur Mandanda, puis par Aholou, bien plus en réussite entre les jambes de Sakai et Rami (1-1, 32e). Les occasions allaient continuer de pleuvoir sur la Meinau. Avant la pause, ni Njie (35e) et Mitroglou (37e) pour l’OM, ni Da Costa (36e) pour Strasbourg n’arrivaient à marquer.

Mitroglou sauve l'OM

Ça changeait dès la reprise sur un centre de Sanson où Mitroglou poussait Koné à dévier de l’arrière du crâne dans son but (1-2, 48e). Une nouvelle fois l’OM se relâchait et Strasbourg en profitait. Terrier slalomait mais Mandanda sortait des poings le tir de l’International espoir (56e). Finalement c’est Kone qui remettait les deux équipes à égalité sur un corner de Liénard. Il prenait le meilleur sur un Rami tout petit (2-2, 60e). Après avoir délivré une passe décisive, Liénard donnait l'avantage aux siens d'une frappe lointaine détournée par la tête Rami (3-2, 74e). Strasbourg était proche d'aggraver le score mais Stéphane Bahoken ratait l'immanquable et trouvait le poteau (84e), et c'est finalement Mitroglou qui offrait le point du nul à l'OM en reprenant une frappe d'Amavi mal repoussée par Kamara (3-3, 88e). L'OM , qui restait sur trois succès consécutifs, ne s'en sortait pas si mal...

Xavier Richard @littletwitman