Maciej Rybus (en bleu) au duel avec le Marseillais Florian Thauvin.
Maciej Rybus (en bleu) au duel avec le Marseillais Florian Thauvin. | BORIS HORVAT / AFP

Ligue 1 : Marseille et Lyon se neutralisent

Publié le , modifié le

Lyon et Marseille se quittent avec un match nul (0-0). Lyon a dominé la rencontre, pauvre techniquement, et a pensé deux fois ouvrir le score. Les Marseillais n'ont été dangereux que quelques minutes à la fin du match.

Pour les journées du patrimoines, Marseille et Lyon, deux institutions du football français, ont gardé portes closes. Les Lyonnais repartent du Vélodrome avec un match nul (0-0) qu'ils pourront regretter, au vu des occasions à leur avantage. Ils restent 10e du classement à sept points de Monaco, premier. De son côté, Marseille occupe la 15e place avec 4 points, un point de plus que Lorient, lanterne rouge du championnat. 

Vélodrome, morne plaine 

Pour un choc du championnat, la première heure de jeu rappelait plus une rencontre de bas de tableau que les années au sommet des deux clubs. La faute à un OM limité individuellement et à un OL fatigué après la rencontre de Ligue des champions face à Zagreb mercredi. Qualité technique faible, intensité défaillante, le temps a dû sembler long aux spectateurs. L'animation est venue d'action litigieuse. La première pourtant aurait dû être claire. Sur un centre du latéral Maciej Rybus, l'attaquant lyonnais Maxwel Cornet reprend au premier poteau. Son tir est repoussé par Pelé, à l'intérieur de son but (7e). Le ballon est-il rentré ? La Goal Line Technology apporte la réponse. La montre de l'arbitre ne sonne pas, pas de but. Pourtant les images laissent le doute. L'ouverture du score s'est sans doute jouée à quelques centimètres

L'ardeur de Cornet prive Darder 

L'OL domine et les rares actions du match sont à son avantage. Après Cornet, au tour de Sergi Darder de penser ouvrir le score. Sa frappe depuis l'extérieur de la surface bat Yohann Pelé, mais la course de Cornet, en position d'hors-jeu et venu sauter par-dessus le ballon, oblige l'arbitre à annuler le but (33e). La suite du match ressemble à un trou noir jusqu'à la 60e, où Lyon sonne à nouveau la charge. D'abord par Mapou Yanga-Mbiwa,  à la réception d'un coup franc mais incapable de cadrer (60e). Puis par Corentin Tolisso, capitaine en l'absence de Maxime Gonalon et auteur d'une tête à bout portant venue mourir sur la transversale. Mais la plus grosse occasion lyonnaise est à mettre à l'actif de Jordan Ferri. Ou plutôt à son passif. Après avoir récupéré le ballon devant la surface marseillaise, le milieu de terrain a gâché un quatre contre deux face aux buts. Il a pris la mauvaise décision dans le mauvais timing, cherchant Cornet à gauche alors que Tolisso attendait seul à droite de la zone de vérité (74e).

Le réveil tardif de l'OM

Lyon manque le coche, au tour de Marseille de saisir sa chance. Les Phocéens ont attendu les dernières minutes du match pour aller titiller Anthony Lopes. Avant cela, seul Gomis était aller chatouiller le petit filet extérieur du but lyonnais (67e). Clinton N'Jie a eu deux balles de match au bout du pied face à son ancien club mais n'a pas su les convertir. A la 88e, sur un centre en retrait de Machach, sa frappe termine sur un pied lyonnais. Dans le temps additionnel, il perd son duel face à Lopes après une bévue combinée de Morel et Yanga-Mbiwa. L'OM, toujours en reconstruction, n'a pas perdu ce soir, mais n'a pas non plus avancé. 

Hugo Monier @hgo_mon