Ligue 1 : Marseille enchaîne, Bordeaux rechute

Ligue 1 : Marseille enchaîne, Bordeaux rechute

Publié le , modifié le

Grâce à des buts inscrits en fin de match par Clinton Njie et Dimitri Payet, l'Olympique de Marseille, vainqueur de Strasbourg (2-0), a enchaîné avec une deuxième victoire d'affilée à l'occasion de la 21e journée de championnat. Une journée qui voit Bordeaux, battu à domicile face à Caen (0-2), rechuter et s'enfoncer encore plus au classement. Grâce à ce succès, les Marseillais s'emparent provisoirement de la 2e place du championnat, avec 2 points d'avance sur Monaco et Lyon.

Marseille a battu Strasbourg, mais l'OM n'a fait trembler les filets strasbourgeois qu'à dix minutes de la fin du match. Après une victoire qui s'est dessinée très tôt contre Rennes (3-0), les hommes de Rudi Garcia ont dû cette fois-ci, faire preuve de patience devant une valeureuse équipe de Strasbourg. C'est le remplaçant Clinton Njie, entré à la place de Sanson, qui ouvre le score 10 minutes après son entrée (79e), avant d'offrir une passe décisive pour le but du break inscrit par Dimitri Payet (87e). Le Camerounais, décisif plusieurs fois cette saison,  a donc inscrit son 6e but en championnat ce soir.

Bordeaux s'incline, Baysse voit rouge

De son côté, Bordeaux a replongé dans la crise ! Au terme d'un match ennuyeux et pauvre en occasion, les Caennais ont pris l'avantage sur un penalty qui n'aurait pas dû leur être accordé. Sur un centre Caennais, Ivan Santini gifle Paul Baysse. Le Bordelais réplique par un coup de poing, écope d'un carton rouge, l'arbitre siffle penalty en faveur de Malherbe, et l'attaquant Croate transforme (88e). Et comme si le pire ne leur était pas arrivé, les Bordelais encaisseront même un second but sur la dernière action du match par Rodelin (94e).

Bordeaux rate donc une occasion énorme de mettre fin à sa crise. Et alors qu'il était déjà contesté depuis plusieurs matches, Jocelyn Gourvennec devrait de nouveau être poussé vers la démission par les supporters girondins.

Alexis Ibohn @AlexisIbohn