Maxime Gonalons
Lyon va faire appel de la suspension de quatre matches de Maxime Gonalons | JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA

Ligue 1 - Lyon va faire appel pour Gonalons, Gourvennec réagit

Publié le , modifié le

L'Olympique Lyonnais va faire appel de la suspension de quatre matches infligée à son milieu et capitaine Maxime Gonalons pour un mauvais geste face à Bordeaux, a annoncé lundi le président du club, Jean-Michel Aulas en conférence de presse.

Pas de blessure donc pas de sanction. Voilà à peu près la logique de Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais.

Expulsé après un tacle très appuyé sur le Bordelais Malcolm il y a neuf jours lors de la défaite lyonnaise à domicile (3-1), Maxime Gonalons s'était vu infligé une suspension de quatre matches par la commission de discipline. Une sanction jugée sévère par Aulas, qui n'hésite pas à mettre en cause l'attitude du joueur Bordelais lors du match. "Nous avons bien visionné les images. On voit que le joueur Malcom en rajoute comme ce n'est pas possible. Il est au bord de l'agonie quand l'arbitre hésite entre le carton jaune et rouge. Et dès que le carton rouge est sorti, il va mieux d'autant qu'il n'a même pas quitté le terrain pour se faire soigner", souligne M. Aulas . "Même si le geste de Maxime est très imposant, il n'y avait pas d'intention de faire mal et je vois que le joueur en question a joué intégralement le match suivant des Girondins contre Angers. Il s'est entraîné normalement et on se rend compte qu'il n'a absolument aucune séquelle", a ajouté Aulas .

"Des propos qui n'ont pas lieu d'être"

Invité à réagir aux propos de Jean-Michel Aulas, l'entraîneur girondin Jocelyn Gourvennec s'est d'abord déclaré "très content que Malcom n'ait pas la jambe cassée parce que ça se joue à rien". "Malcom a eu très peur, et quand on revoit les images, il vaut mieux éviter ce genre de commentaires, a poursuivi l'entraîneur bordelais. Après, qu'il y ait du cinéma ou pas de cinéma, ce sont des propos qui n'ont pas lieu d'être. Il y avait une faute manifeste".