La déception de Martin Terrier, lors de Lyon - Dijon, le 6 avril 2019
La déception de Martin Terrier, lors de Lyon - Dijon, le 6 avril 2019 | AFP

Ligue 1 : Lyon prend une claque face à Dijon (1-3)

Publié le , modifié le

Quatre jours après leur élimination en demi-finale de la coupe de France, les Lyonnais ont sombré lors de la 31e journée du championnat de France de Ligue 1 face à Dijon. Au Groupama Stadium, l'Olympique Lyonnais s'est incliné 3 buts à 1 contre Dijon. Dernier avant la rencontre, le DFCO a réussi un magnifique exploit dans sa quête du maintien. Wesley Saïd, impliqué sur les trois buts, et son gardien Runar Alex Runarsson, ont été décisifs pour rapporter un succès précieux.

Semaine cauchemardesque pour l'Olympique Lyonnais ! Quatre jours après la désillusion d'une élimination en demi-finale de la coupe de France contre Strasbourg, l'Olympique Lyonnais s'est effondré à domicile face à la lanterne rouge du championnat de France. Après avoir manqué l'un des objectifs de sa saison (remporter la coupe de France), l'OL peine toujours à assurer une qualification en Ligue des champions, objectif numéro 1 du club. Troisième, les Rhodaniens n'ont pas profité du revers marseillais en ouverture de cette 31e journée, ni mis la pression sur Lille, deuxième et qui peut prendre 7 points d'avance sur Lyon en cas de victoire dimanche. En face, Dijon reprend espoir dans sa course au maintien. Le DFCO n'avait plus gagné en championnat depuis le 26 janvier contre Monaco. 

3 buts en 7 minutes 

Dans un climat tendu autour de l'avenir de Bruno Genesio, l'Olympique Lyonnais n'avait pas le droit à l'erreur et semblait avoir pris le bon bout de cette rencontre en ouvrant le score après moins d'une minute de jeu. Dès la 37e secondes l'OL surprenait la lanterne rouge du championnat de France. Maxwell Cornet a profité d’une relance manquée d’Oussama Haddadi pour centrer. Déboulé depuis son coté gauche, Martin Terrier venait inscrire son 6e but de la saison. Un avantage qui n’aura pas tenu longtemps. 1 minute et 31 secondes exactement.

Julio Tavares et Wesley Saïd s’amusaient de Jason Denayer dans la surface lyonnaise pour égaliser. Un premier but qui allait signer le début d'une journée compliquée pour la défense lyonnaise. Alors que les écrans géants n’affichent que 7 minutes de jeu, Saïd allait s’offrir son premier doublé de la saison en contre-attaque. Côté droit l'attaquant s’appuie sur Benjamin Jeannot dos au but pour armer sa frappe. Cadré, son tir est dévié par Marcelo et vient tromper Anthony Lopes qui voyait, impuissant, le ballon filer dans son but.

Malchance et sans solution

Ultra dominateur, les Lyonnais ont fait preuve d'un grand manque de créativité, notamment Nabil Fékir trop peu trouvé par ses partenaires, mais aussi d'une accumulation d’approximations dans les transmissions. Avec 7 corners et 12 tirs tentés, record égalé sur la saison en première période, l’OL n’a donc pas su faire son retard avant de regagner les vestiaires. A l'issue du match, les 26 tirs tentés pour seulement 6 cadrés mettent en lumière la domination beaucoup trop stérile des joueurs de Bruno Genesio. L’entraîneur lyonnais assistait donc au manque d'inefficacité de ses joueurs mais aussi à la prestation XXL du gardien dijonnais. 

Runar Alex Runarsson qui avait un temps perdu sa place dans le but du DFCO a écœuré l'OL. Que ce soit face à Marcelo ou Moussa Dembélé, le portier islandais a été l'auteur d'arrêts reflex somptueux (21e, 32e, 62e). Grand artisan de cette victoire dijonnaise, son homologue lyonnais lui a pour une fois été impuissant. Sur le troisième but des hommes d'Antoine Kombouaré, Lopes a joué de malchance voyant le centre en retrait de Wesley Saïd contré par Rafael et filer long de son premier poteau sans pouvoir intervenir. Un troisième but salvateur pour l'OL qui n'en avait plus encaissé autant à domicile depuis le 23 septembre 2017.