Ligue 1 : Lyon ne sait plus capitaliser

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Sylvinho
La pression sur les épaules de Sylvinho commence à monter. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lyon a bien cru mettre fin à une série de 5 matches sans victoire mercredi soir. Mais pour la troisième fois de la saison les hommes de Sylvinho n'ont pas réussi à conserver leur avantage au score, cette fois face au promu brestois (2-2). Et même s'ils n'avaient pas encaissé le dernier but, leur prestation n'aurait pas convaincu grand monde.

Mercredi soir, à Brest, les Lyonnais étaient attendus au tournant. Après un début de saison en fanfare (un 3-0 contre Monaco et un 6-0 contre Angers), l'équipe de Sylvinho est tombée en panne sèche. Battue par Montpellier (0-1) et Paris (0-1), elle n'a pas réussi à prendre le dessus sur le Zenit en Ligue des Champions (1-1). Ajoutez à cela deux matches nuls contre Amiens (2-2) et Bordeaux (1-1), concédés après avoir mené au score... L'entraîneur brésilien a reçu la visite amicale de son président Jean-Michel Aulas mardi à l'entraînement. Si ce dernier a déclaré "avoir toute confiance" en son binôme Sylvinho-Juninho, sa présence n'est pas anodine et la pression, elle, bien réelle.

Alors face au promu brestois, Sylvinho a tenté de changer les choses au coup d'envoi. Exit Depay, Aouar et Reine-Adélaïde. Il opte pour un dispositif en 4-2-3-1 avec Bertrand Traoré en numéro 10. Sur les ailes, Maxwel Cornet et Martin Terrier sont titulaires. Si Traoré se montre rapidement impliqué, loin de sa moue à sa sortie contre le Zenit, les Lyonnais ne contrôlent pas le cours du match et laissent des brèches. A la pause, les deux équipes sont à 1-1 mais les Brestois ont plus tiré au but (7-4). Ils ont surtout réussi à répondre à l'ouverture du score de Moussa Dembélé (28'), une minute après, grâce à Yoann Court (29'). 

6 points lâchés après avoir mené au score cette saison

"On s'est réveillé en deuxième mi-temps", a réagi Lucas Tousart à la fin du match. Alors, certes, les Lyonnais se sont montrés dangereux dans le deuxième acte, mais leurs adversaires bretons ont su percer les lignes à de nombreuses reprises. Le bloc défensif rhodanien était difficilement identifiable à l'écran. Le 4-2-3-1 présenté sur la feuille de match a semblé très déstructuré, ce qui explique en partie l'inefficacité des tentatives de pressing défensif. Comme sur l'ouverture du score de Dembélé, les Lyonnais ont profité d'une nouvelle erreur brestoise pour reprendre l'avantage. Après une récupération de Tousart, Cornet a éliminé le dernier défenseur adverse d'un dribble derrière la jambe d'appui avant de tromper Gautier Larsonneur (68').

Malgré les cadeaux offerts par l'adversaire, les coéquipiers de Jason Denayer n'ont encore une fois pas réussi à tenir leur avantage au score. A la 82e minute, Youssouf Koné apprécie mal le rebond d'un centre, Julien Faussurier contrôle, talonne. Court est servi et frappe en pivot : 2-2 (85'). Pour la troisième fois cette saison, les Gones s'effondrent après avoir fait le plus dur. Désormais 10e en Ligue 1, ils regretteront les 6 points lâchés contre Amiens, Bordeaux et donc Brest. 

La réaction est attendue samedi à domicile contre Nantes. Lucas Tousart a évoqué un "manque de mobilité" et l'urgence de trouver "des automatismes". Sylvinho lui parlait surtout d'un problème de "confiance" avant le déplacement à Brest. Quoi qu'il en soit, ses choix n'ont pas été payants. Et le plus inquiétant, c'est qu'il a ébranlé une des rares certitudes du moment en laissant sur le banc Jeff Reine-Adélaïde. Peu d'informations ont été données quant à l'absence du groupe de Léo Dubois. Si Dembélé s'arrête de planter, les Lyonnais n'auront plus grand chose sur quoi se reposer.