Ligue 1 : Lyon et Paris veulent confirmer, Marseille veut rebondir

Publié le , modifié le

Auteur·e : Victor Lengronne
Genesio OL
Bruno Genesio n'a plus grand chose à craindre après la semaine parfaite qu'il vient de passer. | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pas la même histoire pour les gros clubs de Ligue 1. Pour la suite de cette 7e journée de Ligue 1, mercredi, Lyon cherchera à confirmer sa superbe semaine par un nouveau succès contre Dijon. A l’inverse, Marseille doit réagir après deux défaites. De son côté, le PSG vise une septième victoire en autant de rencontres, ce qui constituerait un record.

« En foot, tout reste à confirmer. On verra si l’équipe est définitivement guérie » Jean-Michel Aulas ne veut pas s’emballer après la semaine parfaite qu’il vient de vivre : victoires face à Manchester City (2-1) puis contre Marseille (4-2). Face à Dijon, Lyon pourrait accéder au podium. Tout comme son adversaire du jour, qui bat un peu de l’aile après un début de saison idéal (trois victoires). Ce sera l’occasion de retrouvailles entre Yoann Gourcuff et l’OL, où il a joué de 2010 à 2015. Une aventure qui ne s’est pas déroulée comme prévu, notamment à cause des blessures à répétition du Breton. Lyon devra faire sans Nabil Fekir, ménagé, et Ferland Mendy, blessé.

Se relancer. Marseille sort d’une semaine compliquée, avec deux défaites en Ligue Europa et en championnat. Victoire quasi impérative contre Strasbourg si le club olympien veut revenir sur les équipes de tête. Ils devront faire sans sa charnière centrale : Adil Rami est encore forfait pour une dizaine de jours et Duje Caleta-Car est suspendu après son rouge à Lyon. Boubacar Kamara et Luiz Gustavo devraient être alignés, tout comme Steve Mandanda, qui devrait faire son retour à la compétition, plus d’un mois après sa dernière apparition.

7e victoire en 7 journées pour Paris ?

PSG-Reims. Le match apparaît déséquilibré tant Paris survole le championnat – déjà cinq points d’avance sur Lille, son dauphin. Mais Reims a de beaux arguments, en particulier défensifs. C’est la meilleure défense de Ligue 1 avec seulement quatre buts encaissés. Et l’équipe entraînée par David Guiot a déjà fait tomber un gros cette saison, l’OL (1-0). De quoi accomplir l’exploit ? Cela risque d’être compliqué. Même sans Mbappé, Paris reste très dangereux.

7 avril 2018, au Matmut Atlantique, 32e journée. Bordeaux vient de s’imposer 2-1 contre Lille et entrevoit l’Europe. Lille s’enfonce et voit la Ligue 2 s’approcher. Cinq mois plus tard, les choses ont changé. Gustavo Poyet n’est plus à la tête des Girondins. Lille s’est maintenu. Bordeaux est 13e, Lille 2e. Et l’équipe de Christophe Galtier tourne à plein régime : quatre victoires en six rencontres, un Nicolas Pépé de gala, et une défense solide autour de José Fonté, Adama Soumaoro et Mike Maignan, retrouvé. Lille cherche à confirmer son excellent début de saison. Bordeaux vise la première partie de tableau. Après la victoire contre Guingamp et avec le retour dans le groupe de Jimmy Briand, le tandem Ricardo – Eric Bedouet est confiant.

Rennes a besoin de points. Malgré un mercato ambitieux, le club breton compte déjà trois défaites cette saison. Le messie tant attendu, Hatem Ben Arfa, pourrait être titularisé pour la première fois sous le maillot rennais contre Amiens. 19e, Amiens vise une deuxième victoire cette saison. Ils ont quatre points d’avance sur Guingamp. 

Le club breton remportera t-il son premier point cette saison ? C’est l’objectif d’Antoine Kombouaré et son équipe, qui se déplace à Nîmes. Les Guingampais, sans Ronny Rodelin, blessé, ont déjà six points de retard sur le premier non-relégable, Caen qui accueille Montpellier. Le club héraultais, sur le podium, cherchera à maintenir sa position face à une équipe caennaise qui devrait aligner son arrière droit en défense centrale : Frédéric Guibert.

Victor Lengronne victorlengronne