Ligue 1 : Lyon et Lopes portés par le vent, Cibois dans l'oeil du cyclone

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Sébastien Cibois Brest Lucas Paqueta Lyon
La bourde de Sébastien Cibois (Brest) conclue par le Lyonnais Lucas Paqueta (PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP) |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ils ont été les deux acteurs les plus en vue ce vendredi soir. Pourtant les deux portiers n'ont pas vécu la même soirée, loin de là. Fautif contre Montpellier il y a une semaine, Anthony Lopes n'a pas été innocent au succès de l'OL en terre bretonne (3-2). Auteur d'une boulette sur le premier but et fautif sur le dernier but des Gones, Sébastien Cibois a, lui, connu davantage de difficultés.

Le vent soufflait fort ce vendredi soir au stade Francis-Le Blé. Des bourrasques jusqu'à 80 km/h qui ont emportées dans des directions opposées les deux portiers du soir. Quand le Lyonnais Anthony Lopes avait le vent dans le dos - jusqu'au dernier quart d'heure - il a soufflé pleine face pour Sébastien Cibois...

à voir aussi Ligue 1 - 26e journée : Bousculés par Brest, les Lyonnais l'emportent 2-3, revivez les moments forts de la rencontre Ligue 1 - 26e journée : Bousculés par Brest, les Lyonnais l'emportent 2-3, revivez les moments forts de la rencontre

Cibois emporté par la fougue... et l'inexpérience

Pour sa troisième titularisation en Ligue 1, le portier brestois s'est rapidement fait emporter par les éléments. Par sa propre fougue, aussi. Son dribble raté sur Lucas Paqueta à la 9e minute a offert aux Lyonnais l'avantage au score (1-0) contre le cours du jeu. Un geste audacieux mais pas récompensé qui a rapidement miné sa confiance. S'il ne peut rien sur le deuxième but d'Aouar à la demi-heure de jeu (2-0) - qui part lui aussi d'une erreur individuelle de la défense bretonne - c'est bien Cibois qui vient faucher Memphis dans sa surface juste avant la pause. Une sortie manquée, peut-être un manque d'expérience aussi, qui offre le penalty du 3-0 aux hommes de Rudi Garcia et une bonne crise de moral au jeune portier de 22 ans.

Son deuxième acte comme celui de ses coéquipiers sera bien meilleur. Décisif face à Memphis en angle fermé à l'heure de jeu comme face à Kadewere en toute fin de match, il a également eu un peu de chance face au même Zimbabwéen qui a heurté le poteau quelques minutes avant.

Titulaire depuis le début du mois dans les buts brestois, Sébastien Cibois avait fait deux belles prestations contre Bordeaux (2-1) puis à Lille (0-0) au point de passer devant Gautier Larsonneur dans la hiérarchie. Reste à voir si sa contre-performance ce vendredi ne viendra pas inverser la tendance.

Lopes chaud d'entrée avant de stresser

De l'autre côté du terrain, c'était tout l'inverse pour le gardien portugais. Au bout de deux minutes et trente secondes de jeu, Lopes avait déjà claqué trois arrêts et mis a mal Mounié et Cardona. Parfait pour se chauffer et oublier des dernières sorties très mièvres, à l'image de celle de la semaine passée contre Montpellier (1-2). 

Impuissant sur le puissant coup de tête de Chardonnet sur la réduction du score brestoise à la 53e minute (1-3), le Lyonnais engage un peu plus sa responsabilité dans son duel face à Cardona 20 minutes plus tard, où il plonge trop tôt (2-3). Sous pression dans le dernier quart d'heure, Lopes tiendra tant bien que mal sa cage inviolée pour offrir trois points très précieux à l'OL qui reprend la place de leader.