Nabil Fékir Lyon
Nabil Fékir (Lyon). | AFP

Ligue 1 : Lyon et Depay font chuter Paris

Publié le , modifié le

Grâce à un but de Memphis Depay dans les ultimes secondes, l'Olympique Lyonnais est venu à bout du Paris Saint-Germain (2-1). Les Parisiens, réduits à dix après l'expulsion de Dani Alves en deuxième période, ont également perdu Kylian Mbappé après un violent choc avec Anthony Lopes. Les Lyonnais remontent à la deuxième place de Ligue 1.

Lyon a rendu hommage à Paul Bocuse, fierté de la capitale des Gaules, à sa façon en croquant le Paris Saint-Germain ce dimanche soir (2-1). La manière n'était pas celle d'un maître-cuisinier, mais le résultat est là. Grâce à une réalisation de Memphis Depay dans les ultimes secondes, l'OL a infligé à Paris sa seconde défaite de la saison en Ligue 1. 

Fékir se joue d'Areola

Lyon n'aura pas eu besoin de longtemps pour faire douter Paris, deux minutes seulement. Une faute d'Adrien Rabiot à trente mètres de son but, un Alphonse Areola un peu trop avancé et une frappe enroulée parfaite de Nabil Fékir le long du montant parisien. Les Lyonnais ont ensuite enchaîné avec dix minutes d'intense pressing, bloquant la relance parisienne. Mais ils ont ensuite concédé le ballon, le terrain et des occasions. Cavani d'abord, d'une tête plongeante sur coup franc (12e), avant d'être imité par... Morel, tout près de tromper son propre gardien d'un superbe coup de crâne. Mais deux parades de Lopes ont temporairement préservé l'avantage lyonnais. 

Mbappé sonné par Lopes

Le gardien a été mis une nouvelle fois à contribution sur un ballon par-dessus la défense vers Kylian Mbappé. Sa sortie non maîtrisée a laissé le Parisien au sol, sonné, sans sanction de l'arbitre de la rencontre, Clément Turpin. Après une inquiétante sortie sur civière, le docteur Rolland, médecin du PSG, s'est montré rassurant sur l'état de santé de Mbappé. 

 

La merveille de Kurzawa, la bêtise d'Alvès

Privé de Neymar avant le match et de Mbappé pendant, les Parisiens s'en sont remis à un autre goleador. Non, pas Edinson Cavani, mais Layvin Kurzawa, habitué des buts spectaculaires. En grande difficulté dans le match, le latéral a sauvé sa mi-temps d'une reprise surpuissante sous la barre (45e+1). Et Paris a semblé retrouvé son standing en seconde période, limitant Lyon à sa moitié de terrain. Jusqu'à l'expulsion de Dani Alves (68e), pour avoir contesté avec beaucoup trop de véhémence un carton jaune mérité. 

Depay fait basculer le match

A dix contre onze, le match s'est équilibré. Et Areola, dans un face-à-face avec Mariano, s'est montré sous un meilleur jour (65e). Le manque d'idées offensives de Lyon aurait pu permettre à Paris de s'en tirer avec un point. Mais Memphis Depay, entré en cours de jeu, en a décidé autrement. Profitant d'une relance complètement ratée de Kurzawa, l'ailier a expédié le ballon en pleine lucarne (94e) et l'OL à la deuxième place du championnat. 

Hugo Monier @hgo_mon