Mariano et les Lyonnais se congratulent
Mariano, Fekir, Tousart et les Lyonnais heureux après leur victoire (3-1), lors du match aller | AFP - FRED TANNEAU

Ligue 1 : Lyon dauphin du PSG, Metz et Angers se rebellent en bas de classement

Publié le , modifié le

En allant s'imposer (2-0) sur le terrain de Guingamp lors de la 21e journée, l'Olympique Lyonnais s'empare en solitaire de la 2e place de la Ligue 1. Juste avant de recevoir le PSG dimanche. Avec un point d'avance sur l'OM et deux sur Monaco. Nantes rate de peur une excellente affaire en étant rejoint à Toulouse (1-0) après 5 minutes dans le temps additionnel. En bas de classement, rébellion du dernier, aux dépens de Saint-Etienne qui rechute (3-0), et d'Angers, net vainqueur de Troyes (3-1).

Le nouveau statut: Lyon

Au lendemain du nul de Monaco, Lyon avait la possibilité de s'emparer de la 2e place. Et les hommes de Bruno Génésio n'ont pas laissé passer cette occasion, lors de leur déplacement  Guingamp. Sur le terrain des Bretons qui pouvaient ambitionner l'Europe, les Lyonnais ont fait la différence avant la demi heure de jeu (26e), grâce à Fekir qui reprenait une passe merveilleuse dans une défense apathique. Houssem Aouar doublait la mise avant l'heure de jeu (58e), pour un succès net (2-0). La place de dauphin est pour l'OL, qui reçoit le leader parisien dimanche. 

L'occasion ratée: Nantes

Jusqu'à la 95e minute de la rencontre, Nantes menait (1-0) à Toulouse. cela pouvait leur offrir cinq points d'avance sur Nice, avec une 5e place qui peut sentir bon l'Europe. Seulement voilà, trois jours après n'avoir pas bénéficié d'un but contre le PSG, les hommes de Claudio Ranieri ont encaissé un but sur penalty par Gradel. Toulouse s'en sort de justesse, et cela ne fait pas les affaires des Nantais qui pouvaient s'envoler dans cette 5e place. Une défaite contre le PSG presque injuste, un nul in-extremis à Toulouse, Nantes aurait pu vivre une semaine de rêve. 

Le coup dur: Saint-Etienne

A l'image de Bordeaux, Saint-Etienne semblait avoir retrouvé une dynamique le week-end passé en gagnant (2-0) contre Toulouse. Mais comme les Girondins, les Stéphanois ont rechuté, très lourdement, à Metz (3-0). Et comme les Bordelais, ils ont fini à 10, après un deuxième avertissement récolté par Hernani une minute après le premier (85e). En repartant avec une claque (3-0) de chez la lanterne rouge, les Verts se remettent la tête sous l'eau. Malgré le premier match de M'vila, les troupes de Jean-Louis Gasset ont sombré en Lorraine. Et si Moulin n'avait pas réalisé de multiples parades, l'addition aurait pu être plus lourde. Les anciens Stéphanois Rivière (sur penalty, 13e) et Roux (78e) ont activement participé à ce 4e succès de la saison du FC Metz, qui les relance dans la course au maintien.

La relance: Angers

Cette 21e journée rebat les cartes en bas de classement. Outre la victoire de la lanterne rouge, qui ne possède plus que cinq points de retard sur le 19e (Toulouse), les résultats offrent un sacré resserrement. Entre Strasbourg, 12e, et Metz, 20e, il n'y a plus que 10 points d'écart, et neuf équipes. Et dans cette redistribution, Angers a tiré son épingle du jeu. Dans un match de la peur contre Troyes, les Angevins ont fait parler la poudre, avec un doublé de Thomas (33e, 59e), et un de Capelle (81e) pour une large victoire (3-0). 18e avant ce match, le SCO sort de la zone rouge pour revenir en 15e place.

Du coup, Troyes prend sa place dans cette zone de relégables, avec un point d'avance sur Toulouse et un de retard sur Lille, qui a laissé échapper un gros bol d'air frais. Car les hommes de Christophe Galtier menaient (1-0), sur un but d'Alonso plein d'allant (41e). Mais en toute fin de match, Rennes a crucifié les Nordistes avec deux buts en quatre minutes de Léa-Siliki (85e) et d'André (89e), pour l'emporter (2-1).