Ligue 1 : Lyon concède le nul face à de courageux nîmois

Publié le , modifié le

Auteur·e : Martin Boissereau
Ripart
Renaud Ripart a été précieux côté nîmois | JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Malgré une nette domination, les Lyonnais n'ont pas réussi à battre une courageuse équipe de Nîmes au Groupama Stadium (0-0), lors du premier match de la 4e journée de Ligue 1. Les joueurs de Rudi Garcia, dixièmes du championnat, n'ont plus gagné depuis trois matches et un succès inaugural face à Dijon.

Lyon n'y arrive plus. Après avoir remporté son premier match de la saison face à Dijon, l'OL a concédé une défaite et deux nuls, dont celui face à Nîmes, ce vendredi soir (0-0). Un début de saison raté pour le demi-finaliste de la dernière Ligue des champions, qui compte seulement cinq points après quatre journées, sur douze possibles. "C'est évidemment une contre-performance", a regretté Rudi Garcia à l'issue de la rencontre. "Nous avons manqué de réalisme. Cela fait trois matches où nous avons les occasions pour marquer d'entrée comme aujourd'hui. Il faut les transformer contre des équipes qui jouent avec un bloc bas. C'est de notre faute, nous aurions dû trouver les solutions et convertir nos possibilités."

Lyon, un dominateur muet

L'Olympique lyonnais s’est pourtant montré dangereux, notamment dans les onze premières minutes. Baptiste Reynet s’est d’abord illustré à deux reprises face à Maxwell Cornet, trouvé sur une sublime ouverture de Memphis Depay dans la surface (8e). Il a ensuite été chanceux sur une tête de Moussa Dembélé. Parfaitement servi par Léo Dubois aux six mètres, l’attaquant n’a pas réussi à trouver le cadre (11e).

Ensuite, plus grand chose. Lyon a dominé (67 % de possession de balles) mais n’a pas réussi à marquer. Les joueurs de Rudi Garcia n’ont d’ailleurs pas été plus dangereux que ceux de Jérôme Arpinon. À la pause, les statistiques affichaient six tirs partout. Les Nîmois en avaient cadrés deux, Lyon un seul. Et malgré les entrées de Karl Toko Ekambi et Tino Kadewere, Lyon est resté muet. Enfin presque. Dembélé a marqué d’une sublime madjer sur un centre de Dubois mais il a été signalé hors jeu (49e). Et en toute fin de match, Reynet a stoppé une tête cadrée de l'ancien havrais, Kadewere (90e).

Depay, porteur du numéro 10 pour la première fois ce soir, reste donc le meilleur buteur lyonnais. Le meilleur réalisateur du championnat, aussi, avec quatre buts, dont trois penalties. Garcia avait pourtant imaginé un nouveau schéma tactique, face à Nîmes. Il a abandonné son 3-5-2 pour un 4-4-2, dans lequel Rayan Cherki a été titularisé pour la deuxième fois de sa carrière, à 17 ans et 32 jours. Mais pour leur troisième match en une semaine, les Lyonnais ont semblé empruntés physiquement. Ils ont dominé et ont beaucoup tenté (15 tirs, 3 cadrés) mais n'ont pas réussi l'essentiel, marquer.

Ferhat a créé le danger

Si le match a commencé sur un bon rythme au Groupama Stadium, les Nîmois y sont pour quelque chose. La co-meilleure attaque de Ligue 1 (7 buts) a attaqué la première. Sur un centre en retrait de Zinédine Ferhat, qui a éliminé le jeune Melvyn Bard d’un joli contrôle orienté, Lamine Fomba a vu sa frappe déviée par Marcelo avant qu’Anthony Lopes se saisisse du ballon en deux temps (6e). Renaud Ripart, très généreux ce soir, a ensuite trouvé la barre transversale (11e). Servi à seize mètres par Ferhat, encore lui, il n’a pas réussi à cadrer du plat du pied. 

Le duo s’est de nouveau illustré à la demi-heure de jeu lorsque l’Algérien a failli délivrer une passe décisive à son avant-centre, trop court sur un centre tendu de la droite vers la gauche (30e). Ferhat a alors décidé de tenter sa chance, seul. À l’issue d’un énième contre nîmois, il a préféré frapper à l’entrée de la surface plutôt que lancer Haris Duljevic en profondeur. Sa tentative, qui se dirigeait vers la lucarne de Lopes, a forcé le Portugais à s’envoler (39e). 

Impliqué sur trois buts depuis le début de saison (2 buts, 1 passe décisive), Ferhat n’aura pas suffi. Florian Miguel non plus. La frappe spontanée du latéral gauche, armée sur la gauche de la surface lyonnaise, a été captée par Lopes au premier poteau (56e). Nolan Roux, entré à la pause, n’a quant à lui jamais réussi à créer le danger.

Début de saison raté pour Lyon

Nîmes repart donc du Rhône avec un match nul, après avoir perdu ses trois derniers matches face aux Lyonnais. Avec huit joueurs absents, dont son excellent latéral Birger Meling (1 but et 2 passes décisives) et son précieux Romain Philippoteaux (1 but et 1 passe décisive), les Nîmois n'ont pas concédé leur troisième défaite de suite en Ligue 1. De son côté, Lyon n'a plus gagné depuis trois matches. Dixième, il reste devant Nîmes au classement (12e) mais ne peut pas s'en contenter. Rudi Garcia et ses hommes espèrent donc se relancer face à Lorient, dans neuf jours.