Houssem Aouar
Houssem Aouar (Lyon) | AFP

Ligue 1 : Lyon, c'est inquiétant

Publié le , modifié le

Invaincu en 2020 jusqu'à sa défaite à Nice, Lyon a enchaîné un deuxième match sans victoire avec le nul concédé lors de la 23e journée de Ligue 1 contre Amiens. Plus que le résultat, le niveau affiché face au 19e du championnat pose question. Inquiétant quand on regarde le calendrier qui attend les Lyonnais.

L'espoir a été de courte durée côté lyonnais. Si l'année 2020 avait parfaitement débuté avec sept victoires consécutives toutes compétitions confondues, et une qualification en finale de coupe de la Ligue, au bout du compte l'OL est 6e de Ligue 1 au soir de la 23e journée. A 7 points du podium et à 13 de l'OM, deuxième, l'objectif d'une qualification pour la Ligue des Champions n'est pour le moment qu'une illusion. 

"Certains joueurs sont-ils fatigués ou bien plafonnent-ils, on peut s'interroger"

Son match nul concédé face à Amiens a fait ressurgir les nombreux problèmes que connait le club de Jean-Michel Aulas cette saison. "Nous avons fait trop peu offensivement, nous avons manqué de mobilité et de solutions face au porteur du ballon. Si on n'est pas plus collectif et plus simple dans notre animation offensive, on aura du mal à déstabiliser l'adversaire", concevait justement Rudi Garcia après la triste performance de son équipe. Sans intensité, confronté à des carences individuelles flagrantes, Lyon était en manque d'inspiration. "Trop de joueurs ont été en dessous de leur niveau normal. Certains joueurs sont-ils fatigués ou bien plafonnent-ils, on peut s'interroger", continuait le coach des Gones. C'est dommage car entre les résultats de ce mercredi et mardi, il y avait moyen de se rapprocher du podium".

Pourtant, l'OL réussissait à s'en sortir offensivement ces derniers temps grâce à Moussa Dembélé, sa recrue Karl Toko Ekambi et surtout les coups d'éclats d'Houssem Aouar. Mais sans ces joueurs en pleine possession de leurs moyens, les carences défensives lyonnaise, récurrentes depuis le début de la saison, remontent à la surface. Néanmoins, face à Amiens l'OL n'a pas encaissé de but. Un phénomène qui "arrive trop peu souvent pour que l'on puisse le souligner" se rassurait Garcia. 
 

Engagé dans quatre compétitions, les Lyonnais enchaînent les rencontres et le programme à venir s'annonce périlleux. Et ce dès ce week-end en Ligue 1 où l'OL affronte le PSG. "Dimanche, nous allons au Parc et si nous affichons les mêmes défauts, nous nous ferons corriger", s’inquiète déjà Rudi Garcia. Ce choc ne sera que le début d'un marathon avec sur la route des Gones la réception de l'OM, en quart de finale de la coupe de France, puis celle de Strasbourg, l'équipe en forme du moment en championnat. Si le déplacement à Metz pourrait être une petite bulle d'air, derrière défileront la Juventus Turin, en Ligue des Champions, et Saint-Etienne pour un derby de tous les dangers au Groupama Stadium. 

Lyon a pourtant la chance de recevoir quatre de ses six prochains matches diriez-vous ? Mais non. L'OL est en grande difficulté cette saison devant ses supporters. En Ligue 1, Jean-Michel Aulas n'a pu voir que quatre succès de son équipe en onze rencontres disputées dans son stade. Un problème qu'il faudra rapidement régler car les Lyonnais sont plus que jamais dos au mur. Les quinze prochains jours pourraient être fatals.