Ligue 1 : Luiz Araujo délivre Lille face à Metz, le Losc en tête de la Ligue 1

Publié le , modifié le

Auteur·e : Martin Boissereau
Araujo
Le Brésilien Luiz Araujo, sauveur du Losc | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lille s'est imposé en toute fin de match face à Metz au stade Pierre-Mauroy (1-0), ce dimanche après-midi. Entré en jeu à vingt minutes du terme, Luiz Araujo a trompé Alexandre Oukidja, impérial tout au long de la rencontre, d'une frappe croisée. Le Losc, toujours invaincu cette saison, prend provisoirement la tête de la Ligue 1.

Que ce fut dur. Pour son troisième match de la saison, Lille a vaincu Metz au stade Pierre-Mauroy (1-0). Les Lillois ont longtemps buté sur le gardien messin, Alexandre Oukidja (5 arrêts), avant de trouver la faille grâce à Luiz Araujo. Entré en jeu à la place de Jonathan Ikoné (73e), l'attaquant brésilien a délivré les siens d'une frappe croisée (1-0, 88e). Grâce à leur deuxième victoire de la saison, les joueurs de Christophe Galtier sont provisoirement en tête du classement de la Ligue 1, dont Metz est avant-dernier.

Alexandre Oukidja a porté Metz 

Alors qu'aucune frappe n'a été tentée au quart d'heure de jeu, le Losc a progressivement accéléré, dans un stade Pierre-Mauroy coupé en deux par le soleil. Lancé par Jonathan Ikoné dans la surface de réparation messine, la recrue canadienne Jonathan David a d'abord buté sur Alexandre Oukidja (17e). Une minute plus tard, son latéral gauche a connu pareille mésaventure face à l'ancien gardien de l'équipe B lilloise (2007-2011). À la suite d'un corner mal dégagé, Domago Bradaric a envoyé une frappe flottante depuis l'extérieur de la surface difficilement repoussée par le Messin (18e), gêné par le soleil.

Malgré les absences des milieux Xeka et Renato Sanches, blessés, les Lillois sont progressivement montés en puissance mais ont continué de tomber sur Oukidja. Le gardien algérien s'est de nouveau illustré, avant la mi-temps, lorsqu'il a touché du bout des doigts un centre de Burak Yilmaz à destination de Jonathan David, idéalement placé (44e). Pas malheureux, il a ensuite vu une frappe trop croisée de Jonathan Ikoné effleurer son poteau gauche, avant de rentrer au vestiaire (45e).

Le gardien de Metz a poursuivi son récital en seconde période. Impeccable dans les airs, il s'est montré décisif lorsqu'il le fallait. Notamment en captant une frappe déviée de Jonathan Bamba (59e), plus en vue après la pause. Il a également repoussé un coup franc d'Yilmaz, en fin de match (81e) puis cette une nouvelle frappe de Bamba sur Luiz Araujo, qui a manqué le doublé (90e+4). Il a également été aidé par sa défense lorsqu'il en a eu besoin. Le Malien Mamadou Fofana a en effet sauvé les siens en contrant du ventre une frappe d'Ikoné (69e).

à voir aussi Ligue 1, 3e journée : Revivez la victoire de Lille face à Metz Ligue 1, 3e journée : Revivez la victoire de Lille face à Metz

Botman et Fonte, une solide paire défensive

Puisque les premières quarante cinq minutes ont ressemblé à une partie de ping-pong, Metz s'était aussi montré dangereux. Les Messins se sont même créés la première occasion suite à un centre de Matthieu Udol, de la gauche vers la droite, dévié sur la barre de Mike Maignan par le capitaine lillois, Jose Fonte (4e). Fabien Centonze a ensuite vu son centre effleuré par Opa Nguette avant qu'Ibrahima Niane, surpris, ne parvienne à trouver le cadre de la cuisse (23e).

Pendant les temps forts messins, Sven Botman et Jose Fonte, partenaires de défense centrale pour la troisième fois en trois rencontre, ont été solides. Dans le 4-4-2 lillois, la recrue néerlandaise a en effet remporté la majorité de ses duels (10 sur 15), comme son capitaine (9 duels sur 10). Suffisant pour calmer les assauts messins (5 occasions, 5 tirs, 1 tir cadré).

David et Yilmaz, une complémentarité à peaufiner 

Le duo d'attaque lillois a été moins en vue, même s'il a commencé à montrer des signes de complémentarité. Titularisés ensemble pour la deuxième fois de la saison, le Canadien Jonathan David et le Turc Burak Yilmaz se sont beaucoup cherché et parfois trouvé, face à Metz. Et même si aucun des deux joueurs n'a inscrit son premier but en Ligue 1, ils ont fait parler leurs qualités. Rapide et puissant, David a pesé sur la défense messine, tandis qu'Yilmaz a montré sa force de caractère et son abnégation. Il leur aura toutefois manqué de la précision, sur leurs deux tirs respectifs. L'ailier Jonathan Bamba, buteur face à Rennes puis Reims, reste donc le meilleur buteur lillois (2 buts).

Pour le moment, le Losc n'a pas eu besoin de ses deux recrues offensives pour prendre la tête de la Ligue 1, après avoir été accroché par Rennes (1-1) puis dominé Reims (1-0). Au stade Vélodrome, la semaine prochaine, Christophe Galtier espère toutefois qu'elles feront trembler les filets marseillais.