Dimitri Payet et l'OM ont eu chaud face à Troyes
Dimitri Payet et l'OM ont eu chaud face à Troyes | PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Ligue 1 : L'OM revient de loin face à Troyes

Publié le , modifié le

L'Olympique de Marseille n'est pas passé loin de la correctionnelle. Mené par deux fois face à Troyes, les Olympiens ont arraché la victoire dans le money-time grâce à un but de Florian Thauvin (3-2). Emmenés par un Dimitri Payet encore une fois décisif, l'OM revient à hauteur de Lyon dans la course au podium.

Trois jours après sa qualification épique pour les demi-finales de l’Europa League, l’Olympique de Marseille a semble-t-il gardé la force mentale qui lui avait déjà permis d’accéder au dernier carré européen au terme d’un scénario à couper le souffle. Bousculés et menés par deux fois par la pire équipe de Ligue 1 en 2018, les joueurs de Rudi Garcia ont de nouveau renversé une situation bien mal embarquée en arrachant les trois points grâce à un but de Florian Thauvin dans le money-time (3-2). Les Marseillais ont eu chaud mais assurent l’essentiel en revenant à hauteur de Lyon (66 points), vainqueur d’Amiens samedi.

Un OM renversant

Face à Troyes, Marseille a payé cash ses erreurs d’inattention. Et les Troyens n’ont pas mis longtemps à en profiter, Grandsir ouvrant le score sur un centre de Darbion après… 39 secondes de jeu. (1-0, 1e). Bis repetita en début de seconde période, où une mauvais relance de Luiz Gustavo profitait à Grandsir dont la frappe était repoussée dans les pieds de Benjamin Nivet (2-1, 49e). Si Clinton Njie avait permis à l'OM d'égaliser rapidement sur une superbe combinaison sur coup-franc avec Dimitri Payet (1-1, 11e), les Olympiens ont longtemps buté sur Erwin Zelazny, impeccable devant Germain (21e, 36e, 64e), Amavi (45e) et Payet (50e, 63e).

Marseille finit finalement par toruver la faille sur une contre-attaque intiée par Dimitri Payet. L'international français percute avant d'adresser sa 11e passe décisive de la saison, Kostas Mitroglou profitant de l'offrant pour crucifier Zelazny (2-2, 75e). La force de caractère des marseillais fera le reste et sur un énième centre de Jordan Amavi, Florian Thauvin place une reprise de volée aussi parfaite que gagnante (3-2, 86e). L'OM a eu chaud, mais reste accroché aux talons de l'OL. Le sprint final n'est pas terminé.