Ligue 1 : L'OM, peu séduisant, l'emporte contre Dijon et réalise une bonne opération dans la course à la Ligue Europa

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hortense Leblanc
Dimitri Payet, double passeur décisif face à Dijon.
Dimitri Payet, double passeur décisif face à Dijon. | Christophe SIMON / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après les matches nuls de ses concurrents à la qualification en Ligue Europa, les Marseillais ont réalisé une bonne opération en s’imposant 2-0 à domicile contre Dijon, dimanche 4 avril en clôture de la 31e journée de Ligue 1. Ils n’ont toutefois pas brillé dans un match pauvre en occasions, face à la lanterne rouge du championnat.

Après la claque reçue à Nice avant la trêve (3-0), Les Marseillais devaient relever la tête, ce dimanche soir, en clôture de la 31e journée de championnat. Les matches nuls concédés par Lens (1-1 face à Lyon), Montpellier (1-1 face à Angers) et Rennes (2-2 face à Reims), leurs concurrents dans course à la Ligue Europa, était une source de motivation supplémentaire. Face à la lanterne rouge dijonnaise, les Phocéens ont longtemps dominé sans réellement inquiéter Saturnin Allagbe, titularisé dans la cage du DFCO.

Décisifs sur coups de pied arrêtés 

Les hommes de Jorge Sampaoli ont longtemps cherché à contourner la défense à 5 de Dijon, sollicitant régulièrement Pol Lirola, très remuant sur son côté. Mais la solution est venue des coups de pieds arrêtés. Juste avant la mi-temps, Leonardo Balerdi, donnait l’avantage à l’OM en reprenant de la tête un corner tiré par Payet.

Obligés de se découvrir en seconde période, les Dijonnais ont concédé davantage d’occasions. Dimitri Payet a alors manqué le cadre à la 54e minute, avant de buter sur Allagbe six minutes plus tard. Mais le Réunionnais s'est mué une nouvelle fois en passeur décisif, sur coup franc, détourné dans le but par Alvaro Gonzalez, et dévié involontairement par Ecuele Manga dans son propre but. De quoi mettre un OM peu séduisant à l’abri, et condamner encore un peu plus les Dijonnais à la relégation.

Les Bourguignons comptent désormais 14 points de retard sur Nïmes, le barragiste, et semblent promis à la Ligue 2. A la fin du match, leur capitaine, Bruno Ecuele Manga regrettait au micro de Canal+ le manque d’envie de son équipe : "On n’a pas su être dangereux, il nous manquait la grinta pour marquer. On n’a pas baissé les bras, mais il faut être réaliste, c’est très compliqué". Avec cette victoire, Marseille reprend sa sixième place, et réalise la bonne opération en se rapprochant à un point de Lens et en reléguant Rennes et Montpellier à trois points. Les Marseillais se déplaceront d’ailleurs dans l’Hérault lors de la prochaine journée de championnat.

Hortense Leblanc hortense_lblnc