Le président de l'OM Jacques-Henri Eyraud
Le président de l'OM Jacques-Henri Eyraud | Boris HORVAT / AFP

Ligue 1 : A l'OM, Jacques-Henri Eyraud envisage de baisser définitivement des salaires

Publié le , modifié le

Déjà dans le viseur de l'UEFA et de son fairplay financier, l'Olympique de Marseille est frappé de plein fouet par la crise économique liée au coronavirus. A tel point que le président marseillais, Jacques-Henri Eyraud, envisage de baisser définitivement plusieurs salaires.

Avant la crise du Covid 19, la santé financière de l'OM inquiétait déjà. Et face à cela, la chloroquine de la nouvelle fierté marseillaise, le docteur Didier Raoult, ne peut rien. Pire, la crise sanitaire actuelle entraîne une crise économique qui frappe de plein fouet l'Olympique de Marseille, déjà contraint aux économies. En effet, dans la viseur du fair-play financier, le club phocéen devait drastiquement réduire la voilure cette saison.

Fair-Play financier et Covid 19 : l'étau se resserre

Alors, quelques jours après l'accord sur la réduction des salaires des joueurs de Ligue 1 de 50%, obtenu par le groupe de dialogue social de la LFP, le président Jacques-Henri Eyraud hausse le ton. Ancien de chez Disney, JHE se voit contraint d'enfiler le costume d'Oncle Picsou. A ses yeux, les mesures de chômage partiel et de baisse de salaires ne seront pas suffisantes. Pour le président marseillais, il va falloir baisser des salaires définitivement.

En effet, l'accord trouvé auprès de la LFP pour les salaires des joueurs n'est qu'un trompe-l'œil, puisqu'à la fin de la saison 2019-2020 (si le championnat se termine), les clubs devront verser à chaque joueur le manque à gagner sur son salaire réduit. En d'autres mots, cet accord ne fait que glisser la poussière sous le tapis, en attendant des jours meilleurs.

Selon l'Equipe, JHE aurait souhaité que ces baisses de salaires ne soit pas remboursées à la fin de la saison sportive. Le président olympien envisagerait même de baisser drastiquement et définitivement les salaires, dont ceux de plusieurs cadres. Toujours selon l'Equipe, Steve Mandanda et Florian Thauvin pourraient être concernés. Des réunions téléphoniques seraient prévues ce matin à la Commanderie. Et l'OM ne serait pas le seul club français à envisager de telles coupures : les Girondins de Bordeaux et l'AS Saint-Etienne manœuvrent aussi en coulisses pour sauver leur budget.

Adrien Hemard @AdrienHemard