Ligue 1 : L'OM bute sur Montpellier

Publié le , modifié le

Auteur·e : Romain Bonte
Boubacar Kamara au duel avec Gaëtan Laborde, lors de Marseille-Montpellier, le 21 septembre 2019
Boubacar Kamara au duel avec Gaëtan Laborde, lors de Marseille-Montpellier, le 21 septembre 2019 | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Olympique de Marseille, qui avait l'occasion de prendre provisoirement la tête du championnat a finalement concédé un nul face à Montpellier (1-1), ce samedi au Vélodrome. L'OM a terminé la rencontre à neuf contre dix, après l'expulsion de Kamara puis Payet, Ferri ayant été lui aussi expulsé dans le temps additionnel. En attendant la suite de cette 6e journée de Ligue 1, l'OM se contente provisoirement de la deuxième place, à une longueur du PSG qui se déplace à Lyon dimanche soir.

Après trois succès de rang, dont le dernier face à Monaco, les Marseillais se présentaient devant les Montpelliérains en pleine confiance. Leur début de match confirmait cette dynamique avec déjà une occasion franche dès la 3e minute pour Maxime Lopez, qui tentait sa chance des 20 mètres. Vigilant, Geronimo Rulli sortait le cuir d'une claquette. Les Phocéens dominaient totalement la rencontre et le portier héraultais devait à nouveau s'employer sur une frappe de Valère Germain (8e).

Le VAR se manifeste

Mais alors que tous les astres semblaient alignés en faveur de l'OM, Andy Delort glaçait le sang pourtant bouillonnant des fans marseillais en trompant Steve Mandanda d'une tête plongeante (12e). Alors que les Héraultais célébraient ce but, l'intervention du VAR allait rapidement les doucher, l'attaquant ayant été signalé hors-jeu. Le but était logiquement refusé, mais l'OM commençait à baisser de rythme. Et cinq minutes après ce premier avertissement, Montpellier allait finalement ouvrir le score sur un but contre son camp de Bouna Sarr après un centre de Florent Mollet (0-1, 17e). Le VAR ne bronchait pas…

Bouna Sarr marque contre son camp, lors de Marseille-Montpellier, le 21 septembre 2019
Bouna Sarr marque contre son camp, lors de Marseille-Montpellier, le 21 septembre 2019 © AFP

Face à la solide défense héraultaise, les hommes d'André Villas-Boas tentaient de varier le jeu. Sur un contre, Morgan Sanson voyait son tir contré (27e), puis c'était au tour de Dario Benedetto d'échouer face à un Rulli très solide dans ses cages (34e). Malgré le pressing des Marseillais jusqu'à la pause, les 22 acteurs regagnaient les vestiaires avec cet avantage en faveur des visiteurs.

La deuxième période débutait sur le même rythme, et Lopez pensait même obtenir un pénalty après avoir chuté dans la surface, mais l'arbitre restait de marbre (50e). L'OM pressait toujours, dominant le jeu, mais le scénario se répétait curieusement avec un but contre le cours du jeu de Delort, et de nouveau refusé par le VAR pour une position de hors-jeu (52e). Soutenu par leur public, les Marseillais continuaient de presser, et leurs efforts finissaient par payer lorsque sur un centre en retrait de Nemanja Radonjic, Germain égalisait du plat du pied (1-1, 74e).

L'OM termine à neuf

Les derniers changements s'opéraient et la volonté des Olympiens d'aller chercher les trois points restait intacte. Mais dans ses cages, Rulli restait impérial en se couchant de nouveau sur une énième tentative marseillaise (81e). Michel Der Zakarian sentait que ses hommes pouvaient à tout moment céder une nouvelle fois face à la pression de l'OM. Les esprits s'échauffaient dans le temps additionnel, Ferri et Kamara recevaient tous les deux un carton rouge, laissant leur équipe respective à dix… Puis c'était Payet qui devait sortir après avoir eu un échange avec l'arbitre à la suite d'une faute. Et le score (1-1) en restait là.