Alexandre Lacazette (Lyon)
Alexandre Lacazette (Lyon) | PHILIPPE MERLE / AFP

Ligue 1 : L’OL dégomme Toulouse et dépasse l’OM

Publié le , modifié le

Vainqueur de Toulouse (3-0) ce dimanche à Gerland, l’Olympique Lyonnais s’est emparé de la tête du championnat avec un petit point d’avance sur Marseille, trois sur Saint-Etienne (3e) et quatre sur le PSG (4e). Alexandre Lacazette, auteur de son quatrième doublé en quatre matches (19 buts en 20 matchs), a mis les Gones sur orbite (14e et 27e) avant que Nabil Fékir n’enlève tout suspense dès l’entame du second acte (49e). Dans l’autre rencontre de l’après-midi, Nantes et Metz se sont neutralisés (0-0).

Les résultats de la 20e journée 

On ne sait pas encore si l’OL ira chercher en mai prochain sa huitième couronne nationale pour rejoindre le FC Nantes, à une longueur de l’OM (9 titres) et à deux du rival stéphanois (10), mais l’équipe dirigée par Hubert Fournier semble avoir les moyens d’y parvenir, surtout si Marseille marque le pas et si Paris continue d'évoluer à un niveau indigne de son effectif. 

Lacazette la gâchette

Après une minute de silence, une autre d’applaudissements et une Marseillaise non moins émouvante entonnée par tout le stade (36 000 spectateurs), le match a pu commencer avec l’objectif pour les Lyonnais de s’imposer afin de prendre la tête du classement à l’OM.

Dans les premières minutes, les deux équipes s’observaient sans prendre trop de risques. Alexandre Lacazette débloquait la situation à la fin du premier quart d’heure à la conclusion d’une belle action collective. Servi par Maxime Gonalons, auteur d’un bon pressing, dans l’axe à un peu près 30 mètres de la cage adverse, Nabil Fékir transmettait instantanément à Lacazette qui frappait fort du droit à ras de terre pour tromper Ahamada dans le soupirail (1-0, 14e).

Le TFC impuissant

Dans la foulée, l’OL ratait le coche. Servi dans la surface par Lacazette, Ghezzal feintait Ahamada –excentré- mais ne parvenait pas à rabattre suffisamment le cuir vers le but adverse. Mais les Gones parvenaient à leurs fins quelques minutes plus tard : Tolisso accélérait et poussait un peu loin son ballon qui était dévié par Spajic. Le ballon revenait involontairement à Lacazette qui faisait de nouveau trembler les filets d’un tir précis du droit seulement touché par le gardien adverse (2-0, 27e). Le 19e but en 20 matches du jeune attaquant international.

Toulouse réagissait à la 31e minute : Braithwaite, lancé sur le côté gauche, provoquait Jallet et tirait du droit. Sa tentative était contrée mais Pantxi Sirieix reprenait instantanément d’une volée du droit déviée qui passait juste à côté du montant gauche de Lopes. Puis Braithwaite, dans un angle fermé, butait sur le portier lyonnais, vigilant (45e). Globalement, le Téfécé s’était montré beaucoup trop faible offensivement pour inquiéter la belle formation rhodanienne.

Fékir récompensé de ses efforts

La deuxième période reprenait sur un coup de théâtre. L’Olympique Lyonnais tuait la rencontre avant même que Toulouse ne tente la moindre chose. Parti à la limite du hors-jeu et alerté par Jordan Ferri dans le dos de Spajic, Fékir tirait fort du droit sur Ahamada qui déviait de son pied gauche : le ballon montait en cloche et terminait sa course dans la cage des Violets (3-0, 49e).

Le rythme du match tombait ensuite, le score étant acquis. Lyon gérait parfaitement la donne et les hommes d’Alain Casanova continuaient de rater, à l’image de ce tir trop enlevé signé Braithwaite (81e). Ou cette ultime essai de l'attaquant danois qui frôlait le poteau adverse. Englué dans la deuxième partie de tableau, Toulouse devra cracher pour son maintien. Bien loin d’un leader qui vit un printemps précoce…

Grégory Jouin @GregoryJouin