Loïc Rémy (Lille)
Loïc Rémy (Lille) unique buteur lillois face à Rennes | DENIS CHARLET / AFP

Ligue 1 : Lille repart de l'avant face à des Rennais essoufflés

Publié le , modifié le

Pour ce choc entre le troisième de Ligue 1, Rennes, et le quatrième, Lille, les Dogues sont sortis vainqueurs grâce à une réalisation en tout début de rencontre de Loïc Rémy. Après 23 journées de championnats, Rennes, visiblement en manque d'énergie, manque l'occasion de monter sur la deuxième marche du podium et voit son adversaire du soir revenir à trois points.

Lille à trois points du podium

Lille repart enfin de l'avant. Après une série de trois défaites en Ligue 1, les Nordistes enchaînent deux succès de rang. Quatrième, les Lillois reviennent donc à trois points de leur adversaire du soir. Pour sa troisième titularisation consécutive, Loïc Rémy a répondu à la confiance que lui accorde Christophe Galtier en étant le seul buteur de la rencontre. Dès la 4e minute de jeu, l’international français a trompé la vigilance d’Edouard Mendy d’une frappe millimétrée au ras du poteau droit.

L'attaquant des Dogues a bénéficié du précieux travail de Jonathan Ikoné qui a récupéré le ballon dans la moitié de terrain lilloise. Derrière l'enchaînement contrôle-frappe aux 20 mètres de Rémy était chirurgical. Précieux lors du dernier succès des siens à Strasbourg, Ikoné, de retour dans le 11 de départ, a été essentiel pour permettre au LOSC de s'imposer. L'ancien  parisien et montpelliérain est impliqué sur sept des huit derniers buts lillois en Ligue 1 : cinq passes décisives et deux buts. 

Rennes à plat 

Un rythme ligue des champions encore trop compliqué à assumer pour les Rennais. Joli troisième de Ligue 1, encore engagé en coupe de France, le Stade Rennais joue tous les trois jours et ce quatrième match en douze jours était celui de trop. Après avoir arraché miraculeusement la victoire dans un derby riche en intensité, et en émotions, contre Nantes, Rennes a véritablement marqué le pas face à Lille.

A bout de souffle, les joueurs de Julien Stéphan ont perdu énormément de ballons, et n’ont jamais réussi à mettre l’intensité nécessaire pour renverser la rencontre. Malheureusement, ils ont du composer rapidement sans Raphinha, sorti sur blessure après la demi-heure de jeu. Double buteur contre les Canaris, le Brésilien est l'un des pions essentiels du coach rennais cette saison. Omniprésent depuis le début de la saison, le jeune Edouardo Camavinga n’a pas réussi à avoir l'abattage habituel au milieu de terrain. Associé le plus souvent à James Léa Siliki, l'international espoir a eu plus de travail dans l'entre jeu avec Bourigeaud à ses côtés et cela s'est ressenti.

Intenable par ses courses dans son couloir gauche ces derniers temps, Faitout Mouassa s'est lui aussi retrouvé en difficulté. Le défenseur latéral breton a rapidement tiré la langue et a subi les dédoublements entre Jonathan Ikoné et Mehmet Celik. Pris dans l'étau lillois, les Rennais n’ont cessé d'enchaîner les longs ballons vers M’baye Niang. Compliqué pour l'attaquant de briller, lui qui disputait son 100e match de Ligue 1. Rennes a tenté de pousser dans les vingt dernières minutes mais la solution ne pouvait venir que de coups d’éclats individuels. Benjamin Bourigeaud, sur coup-franc (60e) ou de loin (83e), et Flavien Tait qui enroulait parfaitement sa frappe des vingts mètres (70e), ont cru pouvoir réitérer le coup du derby. Cette fois ce n'est pas passé.

à voir aussi Ligue 1 : Monaco domine Angers grâce à Stevan Jovetic et redresse un peu la tête Ligue 1 : Monaco domine Angers grâce à Stevan Jovetic et redresse un peu la tête