Bielsa-Ranieri
Les entraîneurs Marcelo Bielsa (à gauche) et Claudio Ranieri (à droite). | AFP

Ligue 1 : Lille-Nantes, quand la fougue de Bielsa rencontre le pragmatisme de Ranieri

Publié le , modifié le

Le LOSC de Marcelo Bielsa défie le FC Nantes de Claudio Ranieri ! Confrontation de styles à prévoir ce dimanche au stade Pierre-Mauroy (coup d'envoi à 15h) entre deux équipes chacune guidée par un entraîneur charismatique. Face au jeu d'attaque tout en déséquilibre d'"El Loco" se dresse la rigueur et la solidité du "Mister" Ranieri, champion d'Angleterre avec Leicester en 2016. Deux visions différentes du football mais une seule et même ambition : gagner.

A Lille, Bielsa a déjà posé sa patte

Huit ! Depuis son arrivée au domaine de Luchin, le LOSC de Marcelo Bielsa a enregistré pas moins de 8 nouvelles arrivées... En dépensant plus de 60 millions d'euros, l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois Gerard Lopez a donné les moyens de ses ambitions au célèbre coach argentin. Ce n'est alors pas une coïncidence si la moyenne d'âge des joueurs recrutés est de 22 ans, le plus "vieux" étant l'ancien Stéphanois Kévin Malcuit (26 ans), encore considéré comme un espoir à son poste de latéral droit. Avec les recrutements des prometteurs Brésiliens Thiago Maia (20 ans, 14 millions d'euros de Santos), Luiz Araujo (21 ans, 10,5 millions d'euros du Sao Paulo FC) et Thiago Mendes (25 ans, 9 millions d'euros du Sao Paulo FC), Marcelo Bielsa a clairement posé sa patte sud-américaine dans le nord de la France. En attirant également Nicolas Pépé (ex-Angers) pour 10 millions d'euros, le LOSC possède ainsi tout un panel de jeunes joueurs vifs et remplis d'énergie. Tout ce que souhaite "El Loco", qui ne manquera pas d'influer un pressing permanent à la perte du ballon. Un jeu tout en prise de risques, avec un déséquilibre permanent qui a fonctionné à l'OM, et qui commence déjà à porter ses fruits à Lille, en témoigne le dernier match amical remporté face au Stade Rennais (4-2) le 29 juillet dernier.

A Nantes, Ranieri ne change (presque) rien

Sur les bords de l'Erdre en revanche, Claudio Ranieri s'est déjà fondu dans le moule nantais. Débarqué en provenance de Leicester City, auréolé du titre de champion d'Angleterre en 2016, le "Mister" revient en Ligue 1 trois ans après l'avoir quitté par une place de dauphin du Championnat avec l'AS Monaco. Comme à son habitude, l'Italien s'est montré loquace en conférence de presse avec son style bien à lui. En revanche, seuls quatre joueurs ont rejoint les Canaris dont deux il y a seulement quelques jours (le gardien roumain Ciprian Tatarusanu et le défenseur bordelais Nicolas Pallois). Pas une surprise non plus quand on connaît le style très conservateur de l'entraîneur de 65 ans. A l'inverse de Bielsa, Ranieri est réputé pour construire un groupe solide sur ses bases et froid d'efficacité. Mais depuis son titre incroyable décroché avec les Foxes de Jamie Vardy, sa méthode est désormais écoutée et même montrée en exemple. Finie l'étiquette du coach voyageur, collectionnant les clubs sans rien gagner au passage (16 équipes dirigées mais seulement 11 titres en 30 ans), la carrière de Ranieri semble reprendre de l'allant et c'est au FC Nantes d'en profiter. Une chose est sûre : à Lille et à Nantes, les deux stars sont sur le banc. Pour le plus grand plaisir de la Ligue 1...et de Neymar ?

Fabien Mariaux