José Fonte et Mike Maignan, deux éléments clés de la saison lilloise
José Fonte et Mike Maignan, deux éléments clés de la saison lilloise | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Ligue 1 : Lille, légitime défense

Publié le , modifié le

Deuxième meilleure attaque de Ligue 1 et porté par un Nicolas Pépé incandescent, Lille est aussi la meilleure défense du championnat cette saison. Une arrière-garde intraitable en grande partie responsable de la bonne saison du LOSC, qui peut consolider plus que jamais sa place de dauphin face à Lyon ce soir.

Ils auront enflammé chaque week-end les terrains de Ligue 1. Jonathan Bamba, Jonathan Ikoné et Nicolas Pépé, trio le plus excitant de la saison en Ligue 1, ont explosé les compteurs et ravi les pupilles des amateurs de foot semaine après semaine.  Un trio offensif aux jambes de feu qui pèse 34 des 59 buts du LOSC, dont 20 pour le seul Pépé dont la saison dans les hautes sphères du classement des buteurs du championnat devrait lui ouvrir dès la saison prochaine les portes d’un top club européen.

Deuxième attaque du championnat, Lille se déplace à Lyon - troisième attaque - ce dimanche, avec l'objectif de valider quasi-définitivement sa deuxième place et un billet pour la prochaine Ligue des Champions. Mais résumer ce choc pour le podium à un duel purement offensif serait bien réducteur au regard de la saison lilloise. Car si l'attaque des Dogues fait lever les foules, la défense fait, elle, partie intégrante de la réussite de Christophe Galtier et ses hommes, en passe d'égaler la meilleure saison du club parmi l'élite (76 points et un titre de champion en 2010-2011). Et ça, Lille le doit en grande partie à son arrière-garde.

Fonte et refonte

Il y a tout juste un an, le LOSC était 19e de Ligue 1 et se sauvera finalement sur le gong, grâce à deux victoires arrachées sur les trois derniers matches. Une saison catastrophique marquée par une défense en opération porte ouverte tous les week-ends. Lille termine sa saison au bout du rouleau avec 67 buts encaissés, soit la troisième pire défense de Ligue 1. Arrivé en cours de saison dans un effectif et un club en crise, Christophe Galtier reprend les rênes et enchaîne les choix forts à l'intersaison. Exit Kevin Malcuit et Junior Alonso dès l'été, avant qu'Edgar Ié ne suive le même chemin en janvier dernier avec un départ en prêt du côté de Nantes après 233 petites minutes disputées en Ligue 1 avec le LOSC cette saison.

Trois joueurs qui représentaient 100 matches toutes compétitions confondues l’an passé avec le club nordiste, symbole de la refonte opérée par Christophe Galtier. L'ancien coach de Saint-Etienne, réputé pour sa solidité défensive lors de son passage dans le Forez, revient à ses classiques. S'il pouvait compter sur l'un des meilleurs gardiens de l'Hexagone avec Stéphane Ruffier avec les Verts, Galtier n'a pas hésité à redonner les clés du camion à Mike Maignan, revenu de l'enfer après une première saison catastrophique en tant que titulaire. "Il a changé pas mal de choses par rapport à la saison dernière. Il avait une manière de se préparer de manière individuelle qui n'était pas adaptée à l'exigence de ce poste", confiait Galtier en février dernier. "Mike a eu une saison difficile l'an dernier, à l'image de l'équipe mais, cette année, il réalise une saison sans faute." Solide dans les airs comme sur sa ligne, à l'aise avec ses pieds et toujours aussi efficace sur penalty, avec trois tentatives arrêtées pour deux encaissées, Maignan s'est imposé à 23 ans comme l'une des références de Ligue 1 cette saison.

Devant lui, Adama Soumaoro s'est lui installé en charnière avec le brassard au biceps, et a vu débarquer José Fonte à ses côtés. 35 ans, champion d'Europe 2016 et plus de 400 matches de Premier League au compteur, le Portugais est venu apporter sa riche expérience au sein du jeune collectif lillois et a rapidement fait l'unanimité. "José a une capacité naturelle à commander et à diriger", estime Christophe Galtier, qui a rapatrié le défenseur portugais de son exil Chine. "Il en a plus le privilège de l'expérience et de la connaissance du très haut niveau avec son équipe nationale. Il en connaît les exigences et a la capacité de les transmettre. C'est ce qu'il apporte à nos jeunes joueurs, dans les remarques, la gestuelle, ce que doit être le métier et l'exigence du poste." Un pari gagnant, auquel s'ajoutent les latéraux Mehmet Zeki Çelik à droite et Youssouf Koné à gauche, le tout protégé par le duo Thiago Mendes-Xeka, aligné devant la défense pour protéger l'arrière-garde avant de servir de rampe de lancement pour alimenter un quatuor d'attaque avide de transitions.

Ligue 1 : Lille, légitime défense
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Un 4-2-3-1 où chacun y trouve son compte ("Pour que le secteur offensif puisse s’exprimer, il faut que tout le monde fasse les efforts", estimait Galtier en octobre dernier), et ça marche. A quatre journées de la fin du championnat, Lille n'a pris que 28 buts et se déplace à Lyon avec le statut de meilleure défense de Ligue 1, juste devant le Paris Saint-Germain et ses 31 buts encaissés, dont 5 il y a trois semaines face aux Dogues à Pierre Mauroy.

Expérimentale avec l'arrivée de Fonte et Zeki Çelik puis le départ de Fado Ballo-Touré pour Monaco cet hiver, la défense lilloise s'est rapidement muée en forteresse avant de trouver définitivement son rythme de croisière en 2019, avec seulement neuf buts encaissés sur l'année civile en championnat. A titre de comparaison, seule l'armada de Manchester City fait mieux que la bande a Galtier. Des Citizens que le LOSC pourrait très rapidement retrouver l'an prochain en Ligue des Champions.