Ligue 1 : Lille freiné par Nice mais toujours invaincu

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Burak Yilmaz
Burak Yilma (en blanc) tente d'échapper au Niçois Robson Bambu. | SEBASTIEN NOGIER/EPA/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans ce duel entre équipes européennes, Nice et Lille se sont neutralisées (1-1) pour le compte de la huitième journée de Ligue 1. Burak Yilmaz a rapidement égalisé après l'ouverture du score de Kasper Dolberg. Après la défaite de Rennes vendredi, Lille reste toujours la seule équipe invaincue en Ligue 1 cette saison, à égalité de points (18) avec le PSG en tête du classement. Les Lillois sont seulement devancés à la différence de buts par les Parisiens.

C’était un duel d’européens qui n’en avait que le nom ce dimanche après-midi, sous la pluie épaisse de l’Allianz Riviera entre Nice et Lille. Les deux équipes françaises engagées en Ligue Europa cette saison sortaient d’ailleurs d’une entrée diamétralement opposée en C3, les Niçois avaient pris l’eau à Leverkusen (6-2) alors que les Nordistes ramenaient aisément les trois points de Prague (4-1). Mais de choc, il n’y pas eu aujourd’hui dans un match dépourvu de vainqueur, si ce n’est l’ennui. En deuxième période, Lille a tout de même réussi à répondre rapidement au Gym pour conserver son invincibilité cette saison (1-1).

Cinq changements dans le onze lillois

La fatigue serait facile à incriminer pour les deux équipes, seulement trois jours après avoir joué en Ligue Europa, mais ce serait surtout erroné. Christophe Galtier avait en effet décidé d’opérer un large remaniement dans sa composition, avec cinq changements par rapport à la victoire en République tchèque jeudi (Zeki Celik, Benjamin André, Renato Sanches, Burak Yilmaz et Luiz Araujo titulaires ce dimanche). Son homologue niçois, Patrick Vieira, préférant pour sa part reconduire en grande majorité son onze (Rony Lopes et Alexis Claude-Maurice remplaçaient Amine Gouiri et Hichem Boudaoui), autant pour lui redonner confiance que par un effectif moins pléthorique que les Lillois.

Pour autant, les Niçois ont bien failli faire chuter les Nordistes pour la première fois de la saison toutes compétitions confondues si Kephren Thuram avait converti sa tête à la réception d’un coup-franc d’Amine Gouiri (85e). A défaut de la victoire, ils ont au moins été les premiers à mener contre un LOSC aussi solide défensivement qu’en manque d’idées offensivement. Les joueurs de Patrick Vieira, appliqués à la relance sous le pressing haut de leurs adversaires, ont ouvert le score sur une magnifique combinaison collective initiée par Morgan Schneiderlin et conclue d’un piqué astucieux de Kasper Dolberg (50e), après les relais de Rony Lopes et Alexis Claude-Maurice. C’est le troisième but du Danois cette saison après son doublé à Strasbourg.

Burak Yilmaz encore buteur

Les Lillois n’ont finalement pas cogité longtemps après l’ouverture du score niçoise, une situation inhabituelle pour eux. Profitant d’une défense azuréenne apathique, Luiz Araujo enroulait le ballon du pied gauche pour trouver Burak Yilmaz qui égalisait (58e) d’un enchaînement, contrôle de la poitrine - reprise de volée du droit, magnifique. Le geste d’un homme en confiance, de nouveau buteur dans un quatrième match consécutif en Ligue 1.

Après la défaite de Rennes contre Angers, vendredi, Lille aura tout de même réussi à rester la seule équipe invaincue en Ligue 1, toujours au contact du PSG au classement. Nice, pour sa part, enchaîne une quatrième rencontre sans défaite en championnat. Il faudra désormais sauver l’affront de la large défaite à Leverkusen en relevant la tête pour conserver ses chances de qualification en 1/16e de finale de Ligue Europa avec la réception du Hapoel Beer Sheva, jeudi.

à voir aussi Ligue 1, 8e journée : revivez le match nul entre Nice et Lille Ligue 1, 8e journée : revivez le match nul entre Nice et Lille