Ligue 1 : Lille, Bordeaux, Nantes et Monaco obtiennent tous leurs premiers succès cette saison

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Jonathan Bamba.
Jonathan Bamba a donné la victoire au Losc | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Grâce à Jonathan Bamba a soulagé les Lillois à Reims (1-0), lors de la 2e journée de Ligue 1, dimanche. Lille remporte le premier succès de sa saison, tout comme Bordeaux, Nantes et Monaco.

À un match de l'issue de cette deuxième journée de Ligue 1, si l'on occulte les nombreux reports, Nice est seul en tête du classement. Ce soir, Marseille lancera sa saison par un déplacement à Brest, après avoir été retardés par cinq cas de Covid-19 et le report de leur match de la 1re journée contre Saint-Etienne la semaine dernière.

Lille vainc ses démons à Reims

Pour trouver trace d'une victoire lilloise à Reims, il faut remonter à 1966. Après 54 ans d'attente, Lille a vaincu ses démons au stade Auguste Delaune pour remporter une première victoire en Ligue 1 cette saison. 

Tenu en échec la semaine dernière à domicile contre Rennes, Lille a complètement maîtrisé son sujet à Reims, en s'imposant grâce à une frappe sèche de Jonathan Bamba à la demi-heure de jeu. Un Bamba qui semble retrouver des couleurs, lui qui avait inscrit le but des Dogues contre Rennes il y a sept jours, après une saison 2019-2020 plus que moyenne. 

à voir aussi Lille s'impose avec sérieux à Reims Lille s'impose avec sérieux à Reims

Première pour Kovac

Pour son deuxième match sur le banc de Monaco, Niko Kovac a lui aussi pu souffler, grâce à un succès (1-0) à Saint-Symphorien sur la pelouse de Metz, grâce à une réalisation de Benoit Badiashile. Une semaine après avoir arraché le nul (2-2) face à Reims, le club de la Principauté a confirmé sa montée en puissance.

Les Monégasques ont, dans l'ensemble, dominé une première période assez pauvre avant de résister devant les assauts lorrains lors du second acte. L'ASM a dû faire avec l'exclusion de Youssouf Fofana pour un second avertissement (47e). Monaco peut remercier son gardien, Benjamin Lecomte, auteur de deux superbes parades sur une reprise de Vincent Pajot (80e) et un coup-franc de Papa Ndiaga Yade au bout du temps additionnel (90e+4) pour préserver le succès des siens.

 

Nantes s'est fait peur

A La Beaujoire, Nantes a été réduit à neuf contre onze dans les dernières minutes de la rencontre face à Nîmes, mais a réussi à conserver son avance sur le fil (2-1), pour signer sa première victoire de la saison, après le match nul inaugural à Bordeaux (0-0).

Durant 45 minutes, les Nantais ont pourtant montré un visage séduisant dans le sillage d'un Irman Louza clairvoyant. Avec un peu plus de précision dans la finition, ils auraient pu et dû plier définitivement la rencontre. Le Brésilien Girotto avait d'abord profité d'une glissade d'un Gardois pour ouvrir le score de la tête sur un corner de Coco (1-0, 12e).

En titularisant le jeune Kolo Muani en pointe et en renvoyant sur le banc le Malien Coulibaly, Gourcuff a fait un choix fort qui s'est avéré payant vu l'investissement du puissant attaquant issu de la formation. C'est lui qui a notamment remisé le ballon à Fabio sur lequel Landre, manquant de lucidité, a provoqué le penalty, qu'Irmran Louza a transformé (2-0, 26e).

Mais Nantes a le don de se mettre dans des situations compliquées. Il a suffi d'un tacle par derrière de Louza sur Lucas Deaux (49e) pour que les Canaris se retrouvent à 10. Ils termineront à 9, après l'exclusion de Fabio en fin de match, et en préservant le score (2-1), Ferhat ayant réduit la marque pour Nimes. 

 

Bordeaux se rassure

Sur la pelouse glissante du stade Raymond Kopa, Bordeaux a su, comme le weekend précédent, se montrer solide défensivement, bien regroupé autour du duo Koscielny-Baysse.

Après avoir fait briller leur ancien coéquipier Paul Bernardoni dans le but angevin, Bordeaux a réglé la mire et frappé deux fois en trois minutes. D’abord par Maja sur une remise de Koscielny suite à un corner de De Préville (0-1, 25e). Dans la foulée par Basic, opportuniste sur un ballon qui lui était revenu par miracle dans les pieds (0-2, 27e).

Et si les Bordelais ont reculé après la pause, s’ils ont manqué le troisième but synonyme de break définitif, ils ont rendu une copie très propre. Bordeaux compte déjà 4 points, un total presque inespéré pour un club autant bousculé durant la préparation.

Une diffusion perturbée par des problèmes techniques 

Cette deuxième journée de L1 a été marquée par un bug technique du diffuseur avant le début des rencontres de dimanche.

La chaîne Téléfoot, nouveau diffuseur de la L1 cette saison, a précisé sur son compte Twitter que "les problèmes techniques rencontrés ce jour (étaient) liés à une panne mondiale de nos fournisseurs d'accès Internet, indépendante de notre volonté, qui affecte de nombreux services digitaux. Nous mettons tout en oeuvre pour revenir à la normale au + vite".

AFP