Onzième match sans défaite pour les Verts
Onzième match sans défaite pour les Verts | FREDERICK FLORIN / AFP

Ligue 1 : Lille au fond du trou, Saint-Etienne ne s'arrête plus

Publié le , modifié le

Alors qu'ils menaient 2-0 jusqu'au début du temps additionnel, les Lillois ont concédé le nul face à Guingamp et manquent l'occasion de sortir de la zone rouge. Profitant de la défaite de Rennes face à Metz et du nul de Nantes face à Dijon, Saint-Etienne fait lui la bonne opération dans la lutte pour la cinquième place grâce à sa victoire sur la pelouse de Strasbourg.

Lille – Guingamp (2-2) : fin de match terrible pour les Lillois

Même Christophe Galtier, connu pour être sanguin, n’avait pas la force de s’énerver ou de s’en prendre à ses joueurs. Le coach de Lille a simplement baissé la tête et poussé un soupir qui en dit long. Alors qu’ils se dirigeaient tout droit vers leur première victoire depuis fin janvier, les Lillois ont laissé échapper un succès qui leur tendait les bras en craquant totalement dans le money-time.

Un CSC de Junior Alonso (2-1, 90e+1) et un but de Jimmy Briand (2-2, 90e+3) sont venus crucifier des Dogues qui avaient pourtant dominés les débats, récompensés par des réalisations de Nicolas Pépé (1-0, 55e) et Luiz Araujo (2-0, 57e). Lille avait l’occasion de sortir provisoirement de la zone rouge avec cette victoire. Les joueurs de Christophe Galtier restent finalement scotchés à une bien compliquée 19e place.

Strasbourg – Saint-Etienne (0-1) : on n’arrête plus l’ASSE

Rennes qui chute, Nantes accroché… La bonne opération dans la course à l’Europe est bien pour Saint-Etienne. Un succès signé Stéphane Ruffier, décisif devant Bahoken (31e), Corgnet (62e) et Liénard (77e) avant que Mathieu Debuchy ne termine le travail en trouvant l'ouverture à dix minutes du terme (0-1, 80e) sur le seul tir cadré des Verts ce soir. Peu importe pour des Stéphanois qui signent un 11e match sans défaite et reviennent à un point de la 5e place. 

Rennes – Metz (1-2) : les Messins en mode survie

Comment gâcher une soirée qui avait tout d’un match tranquille ? Demandez aux Rennais. Face au mauvais élève de la Ligue 1, les Bretons ont pris ce match par le bon bout en concrétisant leur domination à la demi-heure de jeu grâce à Benjamin Bourigeaud. L’ancien lensois inscrit son 7e but de la saison en reprenant de la tête un bon centre de Yoann Gourcuff (1-0, 27e).

Le plus dur semblait fait pour les joueurs de Sabri Lamouchi, qui ont pourtant subi de plein fouet le réveil des Messins en deuxième période. En cinq minutes, les Lorrains ont renversé la situation avec son duo habituel Dossevi-Roux aux manettes. Le premier a signé ses 9e et 10e passes décisives, trouvant par deux fois la tête de Nolan Roux (1-1, 52e ; 1-2, 57e) qui pointe désormais à 14 buts cette saison. Un succès précieux pour Frédéric Hantz et ses joueurs qui restent derniers mais reviennent à quatre points du barragiste troyen, et qui reçoit Marseille dimanche. Rennes, qui aurait dû conforter son statut de prétendant numéro un à l'Europe, garde provisoirement sa 5e place mais s'est mis dans une posture délicate qui risque de réveiller les souvenirs des fins de saisons ratées des dernières années.

Nantes – Dijon (1-1) : les Canaris n’y arrivent plus

Privé de Julio Tavares, auteur de 11 buts cette saison ? Pas de problème pour Dijon, qui peut compter sur son homme en forme. Déjà buteur face à Marseille puis lors la victoire contre Toulouse le week-end dernier, Kwon Chang-hoon a remis ça à La Beaujoire en inscrivant son 3e but en 3 rencontres, son 9e cette saison.

Un but qui permet au DFCO d’arracher un bon nul sur la pelouse de Nantes (1-1), ce qui n’est pas vraiment le cas de Canaris. Avec une seule victoire sur les 10 derniers macthes, les joueurs de Claudio Ranieri continuent de faire du surplace et manquent l’occasion de revenir à hauteur de Rennes

Mathieu Aellen