Ligue 1 : Lille arrache trois points sur la pelouse de Nantes

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Benjamin André
Le Lillois Benjamin André, seul buteur de la rencontre face à Nantes. | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ultra-dominateurs ce samedi après-midi, les Lillois ont réussi à faire craquer le FC Nantes (0-1) et son gardien Alban Lafont à l'heure de jeu grâce à un but de Benjamin André pour revenir à un petit point de Rennes et du podium de Ligue 1.

Ils veulent l'Europe et s'en donnent les moyens. En s'imposant sur la pelouse du FC Nantes ce dimanche après-midi après un match plus qu'abouti, les Lillois ont engrangé leur 14e victoire de la saison pour rester dans la course au podium de Ligue 1 en revenant à un petit point du Stade Rennais, actuel troisième. Seul buteur du match, Benjamin André a profité d'un corner de Renato Sanches pour inscrire une tête croisée ne laissant aucune chance à Alban Lafont (58e), auteur d'une superbe prestation. Avec un petit point de retard sur le club breton, le LOSC a creusé un écart conséquent avec le cinquième, Montpellier (40 pts) tandis que Nantes reste coincé en milieu de tableau (11e, 37 pts), une semaine après avoir fait tomber l'Olympique de Marseille au stade Vélodrome (3-1).

Un grand Lafont

Les Lillois, qui n'ont pas perdu à la Beaujoire depuis 2004, ont pris la main dès les premières minutes, avec un pressing efficace en milieu de terrain et des transitions rapides vers l'avant, où la vitesse de Victor Osimhen, Loïc Rémy ou encore Jonathan Ikone ont fait tourner la tête à la défense nantaise. D'abord fébriles, à l'image d'une sortie plus qu'hasardeuse du gardien Alban Lafont qui s'en est bien sorti avec un carton jaune pour une faute sur Osimhen (8e), les arrières nantais ont peu à peu pris leurs marques, sous la houlette du solide Nicolas Pallois, capitaine comme contre Marseille.

Et c'est le même Lafont qui a sauvé la mise des Canaris avec une sortie magistrale cette fois face à Rémy qui arrivait lancé (23e), un arrêt réflexe sur une frappe en pleine lucarne du capitaine Fonte (25e), une parade contre un centre d'Ikoné pour Rémy laissé seul au 2e poteau (51e) ou encore une parade sur une frappe de Jonathan Bamba (55e).

Attaque nantaise éteinte

Manquant de réussite malgré leurs nombreuses occasions, les Lillois ont au moins éteint l'attaque nantaise, qui faute de solutions a dû se contenter de frappes lointaines sans danger pour le gardien Mike Maignan (Abeid 13e, Louza 19e, Blas 37e). C'est finalement au 11e corner lillois que le match s'est débloqué, grâce à une tête décroisée de Benjamin André (0-1, 58e). Le pressing lillois s'est alors nettement allégé, permettant aux Nantais de tenter quelques actions, régulièrement stoppées par des erreurs dans les passes. Mais dans les dernières minutes, les Dogues ont eu à leur tour quelques sueurs froides sur une tête trop décroisée de Pallois (88e) puis quand une frappe nantaise a trouvé la cuisse puis le coude d'André dans la surface (92e). 
 

AFP