Monaco fêté par le public de Louis-II
Les joueurs de Monaco communient avec le public de Louis-II | VALERY HACHE / AFP

Ligue 1 : Les moments clés du 8e titre de Monaco

Publié le , modifié le

Beau champion Monaco a construit son huitième titre tout au long de la saison. Dans ses mano-à-mano directs ou à distance avec le PSG. Retour sur cinq des trente-sept matches qui ont permis aux Monégasques de prendre l'avantage.

  • Monaco – Paris (3e journée) : 3-1

Monaco – Paris (3e journée) : 3-1

Chauffé à blanc par ses tours préliminaires à la phase de poules de la Ligue des champions, Monaco reçoit l’ogre parisien. Les hommes de la Principauté n’ont jamais fait de complexe face au PSG version QSI mais sa domination a été telle la saison d’avant que personne n’imagine un instant qu’ils seront inquiétés. Louis-II suffoque en cette fin d’été mais c’est le Paris d’Emery qui manque d’air dans ce choc. Tiémoué Bakayoko explose dans le milieu de l’ASM. Les Monégasques maîtrisent ce premier gros test et s’imposent 3-1. L’espoir du titre est certainement né ce soir-là.

Moutinho ouvre le score face à Paris
Moutinho ouvre le score face à Paris

  • Metz – Monaco (8e journée) : 0-7

Metz – Monaco (8e journée) : 0-7

Monaco est tombé deux journées plus tôt à Nice (4-0). Une claque dans le derby azuréen qui a le don de réveiller Jardim et ses joueurs. Dix jours plus tard, l’ASM lance à Metz le début d’une orgie offensive qui va lui permettre en fin de saison de dépasser la barre des 100 buts. En Lorraine, les Monégasques étrillent le promu 7-0 et vont enchaîner les cartons semaine après semaine. Suivront un 6-2 face à Montpellier, un 6-0 contre Nancy et un 7-0 aux dépens de Rennes. Une période faste qui coïncide au retour en grâce de Radamel Falcao.

Thomas Lemar (Monaco) bourreau du FC Metz
Thomas Lemar (Monaco) bourreau du FC Metz

  • Marseille – Monaco (20e journée) : 1-4

Marseille – Monaco (20e journée) : 1-4

Meilleure attaque d’Europe, Monaco n’est pas encore sur le trône de la Ligue 1. La faute à Nice et son début de saison en boulet de canon. L’ASM profite d’un petit relâchement des Aiglons pour basculer en tête au premier match de la phase retour. Comme un symbole, c’est au Vélodrome, là où des nombreux espoirs de titre se sont envolés, que les Monégasques prennent le pouvoir au terme d’un cinglant 4-1.

La joie monégasque au Vélodrome de Marseille
La joie monégasque au Vélodrome de Marseille

  • Paris – Monaco (22e journée) : 1-1

Paris – Monaco (22e journée) : 1-1

Le Parc des Princes chante depuis une dizaine de minutes. Grâce à penalty d’Edinson Cavani, le PSG mène 1-0 devant Monaco et peut enfin espérer recoller au classement. Il reste quelques secondes à jouer quand, sur un corner, Bernardo Silva surgit à l’entrée de la surface et ajuste Aréola. Le Portugais égalise et fait définitivement basculer le championnat du côté de Monaco. La course au titre est encore longue mais ce petit point vaut de l’or car il maintient Paris à distance. L’ASM enchaîne un 8e match consécutif sans défaite contre les Parisiens qui prendront leur revanche en finale de la Coupe de la Ligue (4-1).

Bernardo Silva égalise dans les arrêts de jeu face au PSG (1-1)
Bernardo Silva égalise dans les arrêts de jeu face au PSG (1-1)

  • Monaco – Dijon (33e journée) : 2-1

Monaco – Dijon (33e journée) : 2-1

Monaco ne sait plus où donner de la tête dans le sprint final. Tout juste soulagé de la Coupe de la Ligue, les Monégasques sont encore sur trois fronts. Entre deux quarts de finale de Ligue des champions, ils reçoivent Dijon, en pleine lutte pour son maintien. Une formalité ? Pas vraiment. Varrault a concrétisé la domination du DFCO juste avant la mi-temps (0-1, 42e) et l’ASM est en manque d’imagination. Jardim sent le mauvais coup venir et envoie Lemar et Falcao sur la pelouse. Coaching payant puisque le Colombien expédie un premier coup franc sur la barre que Dirar pousse au fond des filets (1-1, 69e). Le « Tigre » libère les siens sur une autre merveille de coup franc qui laisse Reynet pantois (2-1, 80e). Monaco confirme la semaine suivante à Lyon (1-3). Le tapis rouge vers un 8e titre de Ligue 1 est déroulé.

Falcao maître artificier de Monaco
Falcao maître artificier de Monaco