Angel Di Maria et Mauro Icardi
Angel Di Maria et Mauro Icardi ont fait gagner le PSG face à Lille. | MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY

Ligue 1 : Le récap de la 14e journée

Publié le , modifié le

L'étonnant dauphin Angers, le duo de feu Icardi/Di Maria, la passe lumineuse de Dimitri Payet : voici le récap de la 14e journée de Ligue 1.

Le match : Marseille bat Toulouse 2-0

Ou plutôt, la fin de match. Car la victoire de l'Olympique de Marseille ce dimanche a mis énormément de temps à se dessiner. Réduits à dix au bout de 42 minutes, les Toulousains ont tenu la baraque pendant longtemps. Jusqu'à la 77e minute, et un éclair de génie de Dimitri Payet. Dans le dos d'Amian, le Réunionnais a trouvé, en un coup d'oeil, Dario Benedetto. A la limite du hors-jeu, l'Argentin a crocheté le gardien adverse avant de planter dans le but vide.

La passe de Payet a tout simplement changé le cours du jeu, puisque deux minutes plus tard, Nemanja Radonjic crucifie Reynet d'une frappe enroulée. Le match de l'OM n'a pas été parfait, loin de là. Mais l'essentiel est là : la victoire, la 2e place assurée au classement, et un maître à jouer - Dimitri Payet - en pleine forme. 

à voir aussi Ligue 1 : Marseille retrouve sa place de dauphin Ligue 1 : Marseille retrouve sa place de dauphin

Le duo : Icardi - Di Maria, intenables argentins

Un but chacun. Vendredi soir, Mauro Icardi et Angel Di Maria ont permis au PSG de s’offrir un 11e succès cette saison. Preuve une nouvelle fois de l’importance primordiale des deux Argentins dans l’effectif des champions de France. A eux deux, ils sont impliqués dans 17 des 30 buts parisiens depuis le début de la saison. L’ailier a déjà trouvé les filets adverses à 6 reprises et délivré autant de passes décisives en 14 matchs. L’attaquant, lui, affiche déjà 6 buts en sept matchs et une passe décisive… pour Di Maria, à Nice. Autant dire que les deux éléments s'imposent comme incontournables au fil des semaines.

à voir aussi Ligue 1 : Le PSG gagne au petit trot face à Lille Ligue 1 : Le PSG gagne au petit trot face à Lille

Le fait : Lyon peut gagner sans Depay 

Un chiffre pouvait faire craindre le pire à l'Olympique Lyonnais au moment d'aborder son match contre Nice ce samedi : le club rhodanien n'avait encore jamais gagné de match cette saison sans Memphis Depay. Plus précisément, les six victoires de l'OL ont été acquises en présence de - et principalement grâce à - leur maître à jouer. Le Néerlandais étant une nouvelle fois absent, il fallait briser la série.  C'est ce que les Gones ont fait, et plutôt brillamment lors de la première demi-heure.
 

à voir aussi Ligue 1 : Lyon a gagné mais s'est de nouveau fait peur contre Nice Ligue 1 : Lyon a gagné mais s'est de nouveau fait peur contre Nice

Jeff Reine-Adélaïde a de nouveau prouvé toute la classe dont il pouvait faire preuve en ouvrant le score, avant que Moussa Dembélé n'aggrave le score. Les Gones ont ensuite joué plus d'une heure en infériorité numérique, révélant l'ampleur de leurs fragilités. Il n'empêche, ils se sont débrouillés sans Memphis Depay et se retrouvent à la 9e place au classement général. 

La question : Jusqu'où ira Angers ? 

Malgré un coup de mou en octobre, Angers continue de s'accrocher au podium de la Ligue 1 et est même remonté à la deuxième place provisoire devant les Marseillais, avant la victoire de ces derniers à Toulouse. A domicile, l'équipe de Stéphane Moulin a signé une victoire courte mais précieuse (1-0) sur un but de Thomas Mangani à l'heure de jeu. Suffisant pour s'offrir une sixième victoire de la saison à domicile (en huit matches) et continuer à jouer les premiers rôles derrière l'intouchable Paris SG (33 pts). Est-ce simplement un heureux concours de circonstances, ou le SCO a-t-il vocation à s'installer ainsi sur le podium tout au long de la saison ? 
 

 

à voir aussi Ligue 1 : Angers dauphin provisoire, Strasbourg cartonne Ligue 1 : Angers dauphin provisoire, Strasbourg cartonne

La série noire : Nantes ne redémarre toujours pas

Nantes n’avance plus. Les Canaris n’ont plus gagné en championnat depuis cinq matchs. Eux qui étaient encore troisièmes au soir de la 12e journée se retrouvent désormais en 8e position, deux rencontres plus tard. A Brest, les Nantais ne sont pas parvenus à enrayer leur spirale négative, malgré leur avance au score. Un partage des points qui empêche les joueurs de Christian Gourcuff de rester au contact du podium, sans en être totalement largués. Le FCN ne compte que 4 points de retard sur Angers, troisième de Ligue 1.

Le pari : Bordeaux avec cinq attaquants

C’était un pari osé tenté par Paulo Sousa. Mais qui s’est avéré efficace. Miné par les nombreuses blessures au sein de son effectif, le technicien portugais, qui a perdu Jimmy Briand à l’échauffement, s’est laissé aller à un système particulièrement offensif face à Monaco : un 3-4-3 résolument tourné vers le but adverse.

à voir aussi Ligue 1 : Bordeaux au pied du podium après son succès plaisant face à Monaco (2-1) Ligue 1 : Bordeaux au pied du podium après son succès plaisant face à Monaco (2-1)

Car parmi les dix joueurs de champs, cinq étaient des attaquants : Kalu et Cafu dans les couloirs, associés à Hwang et De Préville au soutien d’un Maja titularisé en pointe. Si l’expérimentation a bafouillé son football dans les premières minutes, une cohésion s’est formée au fil des minutes permettant à Bordeaux de renverser la tendance et de s'imposer après avoir concédé l’ouverture du score. Les Bordelais sont au pied du podium.

France tv sport francetvsport