Kylian Mbappé et Edinson Cavani au PSG en 2019
Kylian Mbappé et Edinson Cavani au PSG en 2019 | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Ligue 1 : le PSG va-t-il passer ses nerfs sur Toulouse ?

Publié le , modifié le

Ces dernières années, lorsque le PSG vient à perdre un match, on ne peut pas dire qu'il tend l'autre joue le match suivant, bien au contraire. Après avoir essuyé un revers, les Parisiens seraient plutôt du genre à infliger une correction à leurs futurs adversaires. Toulouse est prévenu.

Vulnérable depuis la fin de saison dernière, le Paris Saint-Germain a essuyé une première défaite en championnat face à Rennes (2-1), dès la deuxième journée. Une situation qui n'était plus arrivée depuis 2011. Alors on pourrait penser que Toulouse a ses chances dimanche soir (21h) face à un champion de France en plein doutes. Pourtant les statistiques de ces dernières années montrent que le TFC pourrait plutôt servir de défouloir au PSG. 

Souviens-toi la vengeance du PSG sur Guingamp

En effet sur les 4 dernières saisons, il n'est jamais bon de croiser la route des Parisiens peu de temps après qu'ils aient concédé une défaite. Les Guingampais s'en souviennent encore. L'an dernier, les Bretons était les premiers de la saison, en France (ndlr le PSG s'était incliné 3 buts à 2 en phase de poule de C1 face à Liverpool) à faire tomber les Parisiens : une victoire arrachée dans les arrêts de jeu (2-1) en quart de finale de Coupe de France. Seulement 10 jours plus tard, l'EA Guingamp a retrouvé le PSG au Parc des Princes en championnat et on peut dire, c'est un euphémisme, que les hommes de Thomas Tuchel leur ont donné le change. Résultat : 9-0, triplé d'Edinson Cavani et de Kylian Mbappé

Le problème pour les Toulousains, c'est que la déculottée infligée à Guingamp ce jour-là, est loin d'être un cas isolé. La plupart du temps, après une défaite, le PSG ne se contente pas d'une simple victoire surtout lorsqu'il joue à domicile... Il aurait plutôt la fâcheuse habitude d'écraser son adversaire, comme pour remettre les points sur les "i" et rappeler que c'est lui le patron dans l'hexagone. C'est en tout cas la tendance qui se dégage ces 4 dernières saisons. 

La réaction du PSG après une défaite
La réaction du PSG après une défaite © francetv sport / Nicolas Caetano

Le "pire moment" pour affronter le PSG

Cette tendance, l'entraîneur du TFC, Alain Casanova en est bien conscient. "On n'a pas de chance. C'est sûrement le pire moment pour l'affronter. Une équipe de Paris qui vient de perdre, regardez les statistiques sur les dernières années : le match d'après, généralement, c'est difficile pour son adversaire", a-t-il déclaré en conférence de presse. Ce qui ne penche pas (non plus) en faveur des Toulousains, c'est que les Parisiens vont jouer chez eux, au Parc des Princes. "Sur les 60 derniers matches à domicile, Paris compte 51 victoires et 9 nuls. Ça montre l'ampleur de la tâche", poursuit Casanova. 

Seul petit espoir pour Toulouse de ne pas finir étrillé par le club de la capitale, ce dernier semble dans le flou total en interne, notamment avec l'interminable dossier Neymar, qui n'a toujours pas abouti à une semaine de la fin du mercato. Combinez à cela la défaite face à Rennes et Paris sera peut-être perturbé dimanche soir face à Toulouse ? Très peu probable pour Alain Casanova : "On s'attend dimanche à affronter un adversaire de très haut niveau, surtout pas démobilisé et inférieur à ses performances au cours des derniers mois."

Le coach toulousain n'a d'ailleurs aucun doute sur l'avenir du PSG cette saison. L'équipe parisienne "va toujours être aussi forte et perdra très peu de matches. Elle sera encore championne", a-t-il prédit. Difficile donc d'imaginer les Toulousains imiter les Rennais dimanche soir. Reste à leur souhaiter de ne pas finir réduits en miettes, par l'orgueil des Parisiens.