Angel Di Maria
Angel Di Maria | AFP

Ligue 1 : le PSG s'impose à Rennes et reste invaincu

Publié le , modifié le

Cinq jours après sa défaite en Ligue des Champions face à Liverpool, le PSG a repris sa marche en avant en s'imposant à Rennes (3-1), pour le compte de la 6e journée de Ligue 1. Rennes a pris l'avantage après un CSC d'Adrien Rabiot, avant que le PSG n'égalise et ne prenne l'avantage grâce à des buts de Di Maria, Meunier et Choupo-Moting. Avec 18 points, les Parisiens poursuivent leur cavalier seul en tête de la Ligue 1, devant Lille.

Si le triomphe sur la scène européenne n'est toujours pas acquis, le Paris Saint-Germain a prouvé qu'en France, il restait l'incontestable patron. Face à une valeureuse équipe rennaise, les hommes de Thomas Tuchel ont montré à leurs adversaires qu'ils n'avaient pas l'intention d'être délogés. Après un début de match intéressant de la part des Rennais, les coéquipiers de Benjamin André se sont subitement mis à reculer et ont laissé un PSG privé de Mbappé revenir dans le match et asseoir sa domination.

Rennes dominateur, Paris réaliste

Menés après un but contre son camp d'Adrien Rabiot à la 11e minute, les Parisiens ont égalisé peu avant la pause par Di Maria (1-1, 44e). Ils auraient d’ailleurs pu finir ces 45 premières minutes bien plus lourdement dominés au score, si les Rennais ne faisaient pas preuve de maladresse dans le dernier geste. Mais aussi si le portier Italien Gianluigi Buffon, n’avait pas repoussé plusieurs tentatives bretonnes. Mais comme souvent depuis le début de la saison, le club de la capitale a réagi en début de seconde période. Cavani (46e) a d'abord touché le poteau, avant que Meunier ne donne l'avantage aux siens à l'heure de jeu. Le Belge a profité d'un bon service de Neymar pour tromper la vigilance de Koubek d'une frappe croisée (1-2, 61e).

 

Choupo-Moting climatise le Roazhon Park

Dans la foulée, Bensebaini déclenchait une belle frappe du pied droit, mais Buffon se montrait vigilant et la détournait en corner. Échaudé, le PSG a su se retrousser les manches, et mettre fin aux suspense. A la réception d'un centre en retrait de Meunier sur le côté droit, la recrue camerounaise Maxime Choupo-Moting contrôle du gauche et fusille Koubek (1-3, 83e). Plus rien ne sera à signaler, à part la sortie de Neymar qui a vu un enfant sauter des tribunes pour venir lui faire un câlin comme lors du match face à Nîmes, le 1er septembre dernier. La star brésilienne a consolé de longues secondes le garçon, en pleurs, avant de lui donner son maillot. Les Parisiens poursuivent donc leur sans-faute en championnat et enchaînent un neuvième match sans défaite à Rennes. 

Alexis Ibohn AlexisIbohn