Le Parisien Neymar déséquilibré
Le Parisien Neymar pris dans la nasse lyonnaise | AFP - FRANCK FIFE

Ligue 1 - Le PSG s'est fait peur contre Lyon

Publié le , modifié le

Au terme d'une performance collective de tout premier ordre notamment sur le plan défensif, Lyon a laissé échapper le nul lors de sa venue au Parc des Princes, s'inclinant (2-0) sur deux buts contre leur camp de Marcelo et Morel, en clôture de la 6e journée de Ligue 1. L'OL a longtemps bousculé le PSG, trouvant la barre par Ndombele ou en voyant Thiago Silva sauver son camp devant la ligne, alors que Lopes a arrêté un penalty de Cavani. Bref, Paris a gagné, mais a passé un test très sérieux.

Paris bousculé

Le PSG a été bousculé. C'est la première fois de la saison. Paris a même parfois été pris à défaut. A cela plusieurs raisons, à commencer par un certain déséquilibre de son milieu de terrain, en l'absence de Verratti, remplacé par Draxler à un autre poste. En évoluant en 4-2-4, Unai Emery voulait certainement mettre la pression sur la défense lyonnaise. Il n'y est que très peu parvenu. Entre un Neymar marqué de très près et peu à son aise (17 ballons perdus en 1re période), un Cavani presque jamais servi, et Mbappé en manque d'espace, le trio offensif n'a pas brillé dans les 45 premières minutes, hormis sur un corner rentrant du Brésilien, puis sur une frappe dans l'axe, à chaque fois repoussées par les poings de Lopes. Puis sur un coup franc du N.10, encore repoussé par le portier lyonnais. 

Finalement, Paris a fait la différence en faisant entrer Lo Celso à la place de Draxler, à la 72e minute. Du coup, retour à 4-3-3, et nouvel équilibre. C'est d'ailleurs l'Argentin qui, d'une feinte de corps, se défaisait de son défenseur pour délivrer un centre parfait pour Cavani. L'aile de pigeon de l'Urguayen déviait le ballon sur Marcelo, qui le faisait rentrer dans son propre but (75e). Cavani avait ensuite l'occasion d'inscrire un but, sur penalty, mais Anthony Lopes sortait une superbe parade (80e). Finalement, sur une passe parfaite de Neymar, Mbappé partait dans l'axe mais sa tentative était repoussée par Lopes... sur Morel qui rentrait à son tour le ballon dans son propre but (86e).  

Lyon costaud

Dans l'engagement, les Lyonnais ont largement tenu le choc. Ils ont même placé les débâts à un gros niveau. Ils ont accepté de laisser les couloirs, notamment à Kurzawa dont les centres sont toujours aussi imprécis, pour rester solides dans l'axe et empêcher presque toute occasion majeure. En tenant le score, en faisant douter les Parisiens, les Lyonnais ont fini par avoir des idées. A la 68e minute, sur un corner, Tousart piquait sa tête au deuxième poteau, obligeant Thiago Silva à repousser de la tête devant la ligne, alors qu'Areola était battu. Sur le ballon repoussé, Ndombele reprenait le ballon et adressait une terrible frappe qui heurtait la barre transversale. Puis, c'est Marcelo qui plaçait sa tête, qu'Areola arrêtait (69e). Sans oublier un Fekir très investi dans le jeu et qui a posé bien des soucis au PSG, en se plaçant entre les lignes.

Malgré toute cette débauche d'énergie, cette volonté et cette tactique qui aurait pu être gagnante, Lyon repart sans avoir laissé un Parisien marquer, mais avec une défaite. L'équipe de Bruno Génésio a en tout cas montré comment ce PSG là pouvait être mis en difficulté. A Paris, la tactique, l'entente du trio offensif, et le "gueguerre" pour frapper coups francs et penalties entre Neymar et Cavani posent questions. Mais la place de leader avec 18 points efface sans doute cette copie.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze