Les joueurs du PSG, célébrant la victoire face à Montpellier
Les joueurs du PSG, célébrant la victoire face à Montpellier | FRANCK FIFE / AFP

Ligue 1 : le PSG sans pitié pour Montpellier réduit à neuf

Publié le , modifié le

Face à Montpellier réduit rapidement à 10 et même à 9 en fin de match, le PSG n'a pas fait dans le détail pour s'imposer très largement (5-0) ce samedi au Parc des Princes, à l'occasion de la 22e journée de Ligue 1. Les Parisiens comptent une avance confortable de 13 points au classement sur l'OM, avant le match des Marseillais à Bordeaux dimanche.

Promenade de santé ce samedi pour le Paris Saint-Germain, bien aidé par un Montpellier en infériorité numérique pendant plus d'une heure de jeu. Les Parisiens se sont tranquillement imposés (5-0) face au MHSC lors de la 22e journée de championnat, grâce à des buts de Sarabia, Di Maria, Mbappé, Kurzawa et un CSC de Congré. À noter l'entrée à la 70e minute de jeu d'Edinson Cavani, qui n'avait pas joué plus de 15 minutes en Ligue 1 depuis près de 3 mois. L'Uruguayen a même failli marquer dans les derniers instants, mais son but a été refusé pour une position de hors-jeu. Au classement, les hommes de Thomas Tuchel gardent leur cap : leaders avec 13 points d'avance sur Marseille, qui compte un match en moins. 

à voir aussi Ligue 1 : revivez l'écrasante victoire du PSG contre Montpellier Ligue 1 : revivez l'écrasante victoire du PSG contre Montpellier

Montpellier s’est tiré une balle dans le pied

Pas gagnant sur la ligne de départ, Montpellier a décidé de se compliquer encore plus la tâche. Le carton rouge du jeune gardien Bertaud, pour une main en dehors de la surface, a poussé Michel Der Zakarian à sortir Gaëtan Laborde et à dire adieux aux velléités offensives des Héraultais. Un temps au bord de la rupture, les Montpelliérains ont ensuite naturellement volé en éclat sous les assauts parisiens. 

Sarabia, le super-sub qui s’affirme 

Pablo Sarabia, auteur du premier but parisien face à Montpellier
Pablo Sarabia, auteur du premier but parisien face à Montpellier © STEPHANE ALLAMAN / DPPI

Thomas Tuchel a choisi d’aligner un trio d’attaque inhabituel ce samedi pour les Parisiens avec Angel Di Maria à gauche, Kylian Mbappé dans l’axe et Pablo Sarabia côté droit. Ce dernier, brillant en Coupe de France, a confirmé sa forme du moment en inscrivant son 6e but en un mois et en délivrant un caviar à Di Maria sur le deuxième but parisien. Cantonné au rôle de super remplaçant, l’Espagnol pourrait bien prouver à Thomas Tuchel, qu’il n’a pas grand-chose à envier aux fameux 4 Fantastiques (Neymar, Icardi, Mbappé, Di Maria). 

Mbappé (encore) boudeur

En parlant des 4 Fantastiques, il y en a un qui n'a pas du tout apprécié être remplacé à la 70e minute de jeu. Sûrement pas rassasié de buts, Kylian Mbappé a manifesté son mécontentement lors de sa sortie, comme il l'a plusieurs fois fait par le passé. On a alors pu assister à une scène assez singulière, de Thomas Tuchel, retenant son joueur comme pour le raisonner et lui expliquer son choix. Une discussion sous tension entre le coach allemand et l'international français, qui s'est conclu par une mine fermée de Mbappé, s'enfonçant dans son siège, sur le banc parisien. L'attaquant devra très certainement s'expliquer de cette légère saute d'humeur. 

Thomas Tuchel, en discussion avec Kylian Mbappé, mécontent d'être remplacé
Thomas Tuchel, en discussion avec Kylian Mbappé, mécontent d'être remplacé © FRANCK FIFE / AFP